Palmarès des marocains influents

Moulay Hafid Elalamy

Ancien président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), il a par ricochet renforcé ses connexions et ses réseaux sur l’international, notamment en Afrique. Coïncidence ou pas lorsqu’il quitte la tête du patronat en 2009, il décide de se consacrer entièrement au développement de son groupe sur l’international. Son premier réflexe a été de regarder du côté de l’Europe. « J’ai découvert le potentiel important du marché des MRE. Suite à cela, j’ai demandé un agrément de compagnie en France, mais c’était trop compliqué. Alors, j’ai décidé de racheter une entreprise déjà existante. J’ai trouvé une compagnie d’assurance française de taille moyenne. Je voulais la racheter, pour ensuite la positionner sur le marché des marocains résidant à l’étranger. Malheureusement, les autorités françaises m’ont mis les bâtons dans les roues. Ils ont demandé des garanties de la maison mère. Une fois présentées, elles ont exigé d’avoir des garanties personnelles», témoigne Elalamy lors Forum du club des chefs d’entreprise France-Maroc en avril dernier. Face à cette situation, Elalamy abandonne son rêve européen pour se tourner vers l’Afrique. 


Jusque-là, peu connu du microcosme des assurances en Afrique, il ne rate pas l’occasion de planter son fanion sur le continent quand l’occasion s’est présentée à lui. En effet, Michel Pharaon, homme politique libanais, décide de quitter le groupe Colina qu’il contrôlait, l’ancien président de la CGEM qui observait le marché depuis plus de trois ans se positionne en reprenant la compagnie pour 100 millions d’euros, avec l’appui d’institutions internationales dont la SFI. A noter que c’est Raymond Farhat, un Libanais, qui a introduit Moulay Hafid Elalamy auprès de Michel Pharaon. Propulsé à la tête de Saham Finances, le sous-holding créé pour chapeauter l’ensemble des activités d’assurance et d’assistance du groupe Saham, Farhat supervise aujourd’hui les activités de Colina dans quatorze pays subsahariens, de CNIA Saada au Maroc et de LIA Insurance, acquis en 2012, au Liban.

Il faut dire qu’à 53 ans, Elalamy  a de quoi séduire. Il est élégant, charismatique, diraient certains. Il est vite adopté par la communauté des assurances dans le continent au sein de laquelle il est très écouté. En février dernier, le patron de Saham qui a débarqué en jet privé à Yaoundé pour assister à la 37e session de l’Assemblée générale annuelle de la Fédération des Sociétés d’assurances de droit national, présidée par Protais Ayangma, patron de Colina IARD au Cameroun, a été l’attraction de cet évènement. Une occasion également qu’a saisi le patron de Saham pour étendre ses connections : il a été reçu par le premier ministre camerounais, Philemon Yang, à qui Elalamy a présenté ses ambitions pour ce pays d’Afrique centrale. 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Ali Fassi-Fihri

Article suivant

Moha Ouali Tagma