EnvironnementFlash-eco

Mustapha El Khalfi met la société civile devant ses responsabilités

Intervenant lors de la 8ème conférence annuelle de Maroc Model United Nations (MaMUN), Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, a mis l’accent sur la nécessité pour la société civile d’assumer sa responsabilité face aux défis du changement climatique et du développement.


Le ministre a à ce propos rappelé que le leadership du Maroc est le résultat d’un parcours proactif qui a débuté il y a environ 25 ans et qui a permis le lancement d’une série de politiques dans divers domaines. Trois forces motrices ont encadré ce parcours. La première est la révolution numérique, la deuxième sont les revendications démocratiques tandis que la dernière est la transition démographique qui a permis l’émergence d’une jeunesse militante.

Mustapha El Khalfi a cité, parmi les politiques de préservation de l’environnement, atteindre 52% des besoins en électricité à partir d’énergies renouvelables, le lancement de 10 projets de dessalement d’eau de mer, la mise en place du plan Maroc Vert et l’adoption de systèmes modernes d’irrigation. Il n’y a pas d’autre choix que de faire face à ces défis politiques, climatiques et de développement, soutient le ministre.

Pour rappel, MaMun est une conférence académique de quatre jours qui offre aux lycéens du monde entier l’opportunité de s’engager de manière significative avec les problèmes du monde contemporain, de perfectionner leurs compétences de communication et d’expression publique et de devenir plus confiants.

 
Article précédent

SGTM renforce sa filiale ivoirienne

Article suivant

L’ANAPEC lance 4 unités mobiles