Il fait l'actu

Najib Bennani, DGA d’Imperial Pneu

 


 Une année près avoir investi 20 millions de DH dans une  usine de rechapage dans la zone industrielle d’Ain Sebaâ à Casablanca en partenariat avec la multinationale de fabrication de pneumatiques Goodyear International, Imperial Pneu qu’il dirige, s’ouvre un nouvel horizon. Le leader national de la vente de pneumatiques a réussi à faire revenir Dunlop au Maroc. Il vient en effet de décrocher le contrat de distribution de la marque britannique pour le Royaume. Imperial Pneu dévoilera aujourd’hui lors d’une conférence de presse les nouvelles de Dunlop au Maroc.

Aujourd’hui, en l’absence d’unités de production au Maroc depuis les fermetures des sites de General Tire et Goodyear, le marché paye au prix fort des pneus importés. Depuis, ce marché du pneumatique est resté hétérogène bien qu’il existe une panoplie de représentants de petites marques qui opèrent de manière irrégulière.  Qu’elles s’appellent Bridgestone, Pirelli, Continentale ou encore Michelin, ce sont toutes des marques de pneus importés pour la plupart d’Europe même si le marché du pneu chinois gagne du terrain. Les importations du Maroc via une vingtaine d’importateurs représentant plus de 50 marques ont dépassé les 2,3 milliards de DH.

 
Article précédent

L'Afrique crée un grand marché de libre-échange

Article suivant

ENSEIGNEMENT : Rapport Azziman : est-ce celui de la dernière chance ?