Enseignement

Enseignement à distance : non aux illusions !

Le ministère de l’Education nationale vient d’annoncer l’annulation des vacances scolaires et la poursuite de l’enseignement à distance. C’est une politique d’annonces qui, malheureusement, est une débâcle devant les inégalités.


Les inégalités sont criardes. Combien de foyers marocains ne sont pas connectés, n’ont pas de réseaux, pas d’ordinateurs ? Des millions Monsieur le Ministre. Leurs enfants doivent-ils passer par pertes et profits dans le système de l’éducation nationale ? Cependant, peut-on réellement croire que l’enseignement à distance est une solution miracle, créer l’illusion qu’il n’y aura pas de déperdition pédagogique, face à des réalités aussi crues, qui mettent des millions d’enfants hors-champ ? Je pense, parce que vous êtes intelligent, que ce n’est au mieux qu’un sparadrap sur une poly-fracture.

Ce n’est pas le moment des polémiques et je ne vous jette aucune accusation, de manque de sensibilité à l’égard des plus fragiles d’entre nous. Mais il est temps de tenir un langage de vérité et d’agir en conséquence. Bien évidemment qu’il faut continuer les cours à distance. Soit dit en passant l’enseignement privé se comporte très mal. Mais le corps enseignant du public s’est engagé de la plus belle des manières. Il faut saluer l’esprit de solidarité de l’armée à votre disposition, le corps enseignant.

Lire aussi : Coronavirus : 68 nouveaux cas confirmés, 602 au total, ce mardi 31 mars à 18h

Mais le discours de vérité ce n’est pas d’annuler les vacances du printemps, c’est de dire que les écoles ouvriront durant l’été et que les examens n’auront lieu qu’en septembre. C’est une évidence puisque les projections les plus sérieuses sont celles d’un confinement qui va durer jusqu’à la mi-juin. Maintenir l’égalité des chances n’est pas simplement une exigence éthique, c’est aussi un préalable pour maintenir la cohésion sociale, le sentiment d’appartenance. Seule la vérité révolutionnaire disait Lénine, ne doit pas faire partie de vos lectures favorites. Le réalisme est le meilleur fil conducteur des politiques publiques.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale

Article suivant

Coronavirus : la DGSN prolonge le report des activités des centres d’enregistrement