Energie solaire

Noor I : les bailleurs de fonds marquent le coup

Les bailleurs de fonds du projet solaire Noor 1 de Ouarzazate se réjouissent de la mise en service de la centrale inaugurée, ce jeudi 4 février par le Souverain. Il faut dire que dans ce projet, dont le coût global est estimé à 9 milliards de dollars, dont environ 800 millions d’euros sont déjà  investis, les bailleurs de fonds y ont participé grandement.


Ainsi, l’agence marocaine pour l’énergie solaire, a réussi à sécuriser les 3 milliards de dollars nécessaires pour le complexe Noor-Ouarzazate grâce à la Banque africaine de développement (BAD), les fonds d’investissements climatiques (FIC), des institutions de financement européennes et la Banque mondiale. Des bailleurs de fonds européens qui regroupent l’Union européenne, la Banque Européenne d’Investissement, l’Agence Française de Développement et la KFW ont également investis plus de 5 milliards de dirhams. Noor II et III sont soutenues par les bailleurs de fonds européens à environ 17 milliards de dirhams, soit 60% du financement total de l’ensemble des trois centrales.

Rappelons que Noor-1 qui s’étale sur plus de 400 hectares, aura une capacité de production de 160 mégawatts. Il s’agit selon l’agence marocaine de l’énergie solaire, Masen, de la plus grande capacité jamais développée dans le monde

 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Intelligence économique : un nouvel entrant

Article suivant

Retrouvailles cordiales entre Benkirane et Elyas el Omari