Auto

«Nous avons réalisé une bonne année commerciale»

Philippe Chabert, DG d’Arval Maroc

Exercice commercial à fin 2013, marché de la location longue durée, segment des véhicules d’occasion, perspectives à l’horizon 2014, Philippe Chabert, directeur général d’Arval Maroc, revient de façon plus détaillée sur l’activité de son Groupe.  


Challenge. Quel bilan commercial faîtes-vous de l’activité d’Arval Maroc à fin 2013  ? 

Philippe Chabert. Arval Maroc a effectué tout au long de l’exercice 2013 une bonne année commerciale. Nous avons atteint une flotte de 5.500 véhicules tout en renforçant notre leadership par des initiatives innovantes. Par ailleurs, nos efforts fournis en interne nous ont permis d’atteindre un niveau supérieur de qualité de service, donc une satisfaction client. Ce qui s’est répercuté in fine sur notre activité. À titre d’exemple, nous avons mis en place «l’account team» qui est un système propre à Arval et dans lequel le client est au centre de nos préoccupations. Concrètement, l’ensemble des collaborateurs, y compris ceux des autres départements, contribuent autour d’une même table aux aspects quotidiens de la gestion du parc automobile du client. Cette proximité garantit une communication rapide et un plus grand engagement de notre part vis-à-vis de nos clients. Nos enquêtes de satisfaction ont déjà démontré la pertinence d’un tel choix stratégique. 

 C. Comment jugez-vous le marché de la location longue durée dans le Royaume ?

P.Ch. Dans un contexte économique morose, les entreprises révisent leurs centres de coûts pour mieux les maîtriser, notamment au niveau du poste automobile. La location longue durée (LLD ndlr) est souvent une réponse parfaitement adaptée à leur besoin. Les coûts du parc automobile sont connus d’avance et peuvent donc être budgétisés avec précision. De plus, les opportunités d’optimisation sont bien réelles au regard des conseils et de l’expertise que nous sommes en mesure de fournir à la clientèle, et ce, grâce à notre approche «TCO» (Total Cost of Ownership ndlr), à savoir le coût total de détention. Pour être performant, une entreprise doit se concentrer sur son cœur de métier et confier la gestion de sa flotte automobile à des partenaires spécialisés. Cette évolution du marché vers plus de maturité se fera dans le Royaume, de la même façon qu’elle s’est faite dans la plupart des pays avancés économiquement.

C. Qu’en est-il de votre activité dédiée aux véhicules d’occasion ?

P.Ch. C’est un volet très important dans notre activité. Nous avons donc amélioré notre offre notamment envers les particuliers. Sachez que nous venons de lancer une garantie de trois mois, notamment sur le moteur et la boîte de vitesses et nous nous appuyons sur une expertise effectuée par notre partenaire Dekra sur 200 points de contrôles. C’est une démarche tout à fait novatrice sur le marché marocain. Nous apportons également une possibilité de financement grâce à notre partenariat avec BMCI Credit conso. Cela nous permet de proposer aux particuliers des véhicules d’occasion de bonne qualité. D’ailleurs, les clients intéressés peuvent venir les découvrir  dans notre showroom situé au complexe Dali à Lissasfa.

C. Vous misez énormément sur les valeurs de sécurité et d’environnement, ce qui s’est traduit dernièrement par l’organisation du Challenge Sécurité et Environnement. Pourquoi cet engagement ?

P.Ch. Cela fait tout simplement partie de nos valeurs et de notre engagement citoyen. Ce sont des valeurs que nous partageons au sein du groupe Arval, mais également au sein du groupe BNP Paribas. Elles sont fédératrices et motivantes pour nos collaborateurs, ce qui nous permet, entre autres, de retenir les meilleurs talents. Enfin, nos clients sont de plus en plus demandeurs de partenaires qui respectent les plus haut standards éthiques et qui peuvent leur proposer en plus des solutions en matière de responsabilité sociale d’entreprise (RSE ndlr) dans la gestion de leur flotte.

C. Quels sont les axes stratégiques sur lesquels vous vous appuierez courant 2014 pour poursuivre votre développement commercial ?

P.Ch. On ne change pas une équipe qui gagne, serai-je tenté de vous dire ! Nous poursuivrons notre stratégie fondée sur l’amélioration continue de la qualité et sur le développement responsable. En plus de  la valeur ajoutée que nous apportons à nos clients, nous créerons ainsi des conditions plus favorables qui nous permettrons d’intensifier le développement d’Arval Maroc. ν

 
Article précédent

Audit de la Cour des comptes : Le HCP joue la transparence

Article suivant

Les Orthoprothésistes ont leur association