Interview

« Nous travaillons actuellement sur la visibilité de chaque marque »

C’est à l’occasion du Salon automobile de Genève que nous avons pu faire plus ample connaissance avec David Robidel. Et c’est sans détour que ce directeur des achats et du marketing du Groupe CFAO Automotive, notamment pour la zone Afrique, nous a livré ses impressions quant aux performances d’ensemble de la filiale marocaine du Groupe pour lequel il officie. 


Challenge. Quel bilan commercial faîtes-vous de l’activité de CFAO Motors Maroc à fin 2012 ? 
David Robidel. Sur les véhicules particuliers, CFAO Motors Maroc distribue Chevrolet et Opel. Avec 1.800 Opel vendues en 2012, nous affichons une progression de près de 6%, malgré l’absence de réelles nouveautés. L’arrivée de nouveaux modèles comme l’Astra Sedan et l’Astra Coupé nous permet d’aborder 2013 avec de bonnes perspectives commerciales. Par ailleurs, la commercialisation prochaine de l’Opel Mokka est aussi un gage de succès commercial assuré. 

 C. Qu’en est-il de Chevrolet ? 
D.R. Coté Chevrolet, nous avons souffert d’un positionnement prix défavorable sur la plupart de nos produits. Les discussions avec General Motors ont permis d’en identifier les causes et de mettre en place les actions correctives. En 2013, nous devrions donc renouer avec la croissance pour cette marque qui, je le rappelle, constitue  la marque principale du second constructeur mondial, en l’occurrence General Motors. 

 C. Que manque-t-il à Opel et à Chevrolet  dans le Royaume pour augmenter sinon intensifier leur volume de vente ? 
D.R. Les produits de ces deux marques sont internationalement reconnus comme esthétiquement réussis et techniquement fiables. En outre, ils répondent aux attentes des clients marocains, et ce, quels que soient leurs besoins. Opel dispose d’une gamme attractive avec la Corsa, l’Astra dans ses diverses déclinaisons, le Meriva et l’Insignia. Chevrolet, marque américaine par excellence, propose une gamme complète allant de la micro citadine Spark aux SUV haut de gamme avec le Captiva fraîchement restylé et le puissant Tahoe, en passant par la Cruze, une berline routière en quatre et cinq-portes. Ajoutez à cela, le Crossover Orlando,  le petit utilitaire Labo et l’emblématique Camaro, tous ces produits jouissent d’une bonne réputation dans le Royaume. Nous devons encore intensifier notre communication pour augmenter leur notoriété. 

 C. Vous détenez la carte Great Wall Motors, un constructeur automobile réputé en Chine.  Selon-vous, pourquoi les marques automobiles chinoises ont-elles du mal à percer au Maroc ? 
D.R. Les produits Great Wall sont excellents. Comme vous le dites, cette marque est réputée en Chine…  mais pas seulement ! Le Groupe CFAO  la distribue, avec succès, sur d’autres territoires. Il faut du temps pour qu’une nouvelle marque automobile, chinoise ou pas, s’installe sur un marché et pour que le client l’adopte. L’arrivée des constructeurs japonais il y a 40 ans et le lancement des marques coréennes il y a 20 ans n’ont pas été instantanément couronnés de succès. Pourtant, aujourd’hui, tout est différent pour ces marques. 

 C. Les résultats de Nissan (SIAB-Groupe CFAO Motors Maroc) ne cessent de progresser. Que vous inspire cette évolution ?  
D.R. SIAB affiche effectivement d’excellents résultats pour la marque Nissan. Nous sommes passés de 1.300 unités vendues en 2010 à 3.450 en 2012. C’est une «success story» qui ne doit pas faire perdre de vue le travail incessant des équipes pour pérenniser cette croissance. 

Ainsi, en 2012, nous avons lancé la Nissan Note et le Juke lors du Salon Auto Expo de Casablanca. Dès janvier 2013, la motorisation diesel est venue enrichir la gamme Juke et 90 unités ont trouvé preneurs dès le premier mois de commercialisation. D’autres nouveautés arrivent encore en 2013 pour nous permettre d’atteindre  les 4.500 unités vendues sur l’année. 

C. Que retiendrez-vous du Salon automobile de Genève.  
D.R. Les moments forts du Salon sont indéniablement la révélation en première mondiale de la septième génération de Corvette baptisée Stingray et de l’Opel Cascada. Je vous confirme que vous devez effectivement vous attendre à croiser sur les routes marocaines en 2013 la plupart des nouveautés dévoilées sur nos marques ! Nous travaillons dans ce sens avec les constructeurs qui ont bien compris l’intérêt particulier qu’ont les clients marocains pour l’automobile.  

 C. Quels sont les grands chantiers qui vous tiennent à cœur en 2013  s’agissant du développement de vos marques au Maroc ? 
D.R. En 2013, nous lançons de front deux chantiers majeurs. Nous allons tirer les fruits des efforts réalisés dans le domaine du service avec une forte amélioration de notre taux de service pièces, c’est-à-dire une meilleure disponibilité des pièces pour les clients, des délais de commande en dépannage beaucoup plus rapides et une baisse des prix sur la grande majorité de nos pièces via des approvisionnements optimisés. De plus, toutes nos interventions d’entretien sont maintenant forfaitisées, apportant ainsi aux clients une plus grande transparence sur les prix et sur notre compétitivité face à nos concurrents. Le second chantier concerne la structure de la distribution des marques Chevrolet et Opel : nous travaillons actuellement sur la visibilité de chaque marque en créant des installations, et donc des univers dédiés. Il s’agit de donner à chaque marque ses propres façades commerciales et d’augmenter ainsi notre couverture géographique. 

 
Article précédent

Sommaire Challenge #416

Article suivant

#416