Société

Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s’exprimer

La Commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement (CSNMD) vient de lancer un appel à contribution, en invitant les détenus dans les établissements pénitentiaires et de réinsertion sociale (EPRS) à participer au débat et à la réflexion en cours sur le modèle de développement.


C’est là une initiative louable et profondément symbolique, avec un message clair : aucun marocain n’est exclu de ce processus entamé depuis plusieurs mois, et qui continue son chemin, malgré la crise sanitaire. Privation de liberté physique n’est pas synonyme d’exclusion. Même dans une cellule, la pensée ne s’arrête pas. Et toutes les idées et propositions sont les bienvenues. Ainsi, le fait d’être détenu n’efface nullement la qualité de citoyen. Au contraire, ce sont les catégories sociales vivant dans des situations particulières et exceptionnellement difficiles qui pourraient, à travers leur voix, aider la CSNMD ( la Commission spéciale du nouveau modèle de développement, NDLR) à mettre le doigt sur les maux sociaux les plus profonds et donc sur les faiblesses et obstacles au développement dans ses dimensions humaines et sociales

Lire aussi | La Région Fès-Meknès décroche un prêt de 320 MDH auprès de la SFI

Les détenus sont donc invités à participer à travers des contributions écrites pour exprimer leur vision pour un « Maroc de demain ». Une commission mixte, composée des membres de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion sociale (APRS) et de la CSNMD, sera chargée de la sélection des meilleures contributions. Celles-ci seront ensuite publiées dans la revue « Cahiers du détenu », diffusée par l’APRS, et mises sur le site de la CSNMD, à l’instar de toutes les contributions reçues, en vue d’enrichir ses travaux. Cette approche, en fait, reflète, à nouveau, la nouvelle vision carcérale profondément humaniste, adoptée par l’APRS.

Lire aussi | Récolte agricole : les agriculteurs français inquiets de l’absence des saisonniers marocains

 
Article précédent

Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des voyageurs autorisés dans l'UE

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Décryptage » de radio MFM