Auto

Nouveau Volkswagen Touareg : Gentleman baroudeur

 


Fraîchement commercialisé, le Touareg nouveau a bien des arguments en poche pour amorcer sa nouvelle présence dans le Royaume.

Il s’était discrètement éclipsé le temps de se refaire une beauté. Voici que revient en fanfare dans le Royaume le nouveau Touareg. Un SUV premium qui vient garnir les showrooms de Volkswagen (Groupe CAC) avec à la clé plusieurs finitions, dont une version d’attaque baptisée baroudeur et affichant une tarification compétitive. par David Jérémie

C’est un retour qui devrait en intéresser plus d’un, en tout cas celles et ceux qui ne jurent que par les SUV haut de gamme. Après plus de 750.000 véhicules produits en deux générations de par le monde, le nouveau Touareg débarque dans le Royaume avec force d’arguments. De quoi rivaliser avec quelques ténors de la catégorie (allemands pour la plupart et anglais notamment). Faut-il souligner que le segment des SUV suscite depuis plusieurs années l’intérêt de la clientèle. Selon le staff local de Volkswagen, 33% de parts de marché (pdm) peuvent être conquis dans ce segment, la marque allemande ayant acquis 19% de pdm à fin 2014 avec un modèle en fin de carrière. C’est dire selon le staff, si le potentiel existe. Précisément pour rafler la mise, Volkswagen au Maroc propose une version dénommée « Baroudeur»  qui étrenne un 3,0 litres V6 TDI de 204 chevaux et disposant d’une liste d’équipement très appréciable, l’ensemble avec un tarif de lancement de 398.000 DH TTC. Pour autant, d’autres finitions plus huppées sont au catalogue dont l’Explore+ (à 498.000 DH TTC), le «New Pullman» (à 598.000 DH TTC) et une version très haut de gamme «New X’Trêm» (débutant à 718.000 DH). Ces dernières se voient attribuées le 3,0 litres V6 TDI diesel de 245 chevaux.

Retouches cosmétiques

Ces dernières permettent au Touareg de se revigorer esthétiquement. Dans le détail, il s’offre de nouveaux phares  ainsi qu’une nouvelle calandre. Il en est de même pour les feux arrière qui ont été redessinés également. Entre autres retouches, le Touareg hérite de nouvelles couleurs extérieures, de feux antibrouillard à LED, de pare-chocs arrière modifiés et d’un nouveau diffuseur. Il va sans dire, que l’habitacle n’a pas été oublié avec la présence de matériaux, d’un système multimédia mis à la page et les derniers assistants à la conduite. De nouveaux coloris cuir ont fait leur apparition (en fonction des finitions) ; par ailleurs, quelques accessoires supplémentaires  et autres boutons de réglage et éclairage blanc des éléments de commande ont fait leur apparition. Tous les éléments et interrupteurs s’utilisent de manière intuitive et confèrent à l’ensemble une élégance discrète grâce à des applications chromées retravaillées. Côté habitabilité et confort d’assise, le nouveau Touareg fait honneur à ses prédécesseurs, faisant de l’accueil des occupants l’une de ses priorités.Si l’on s’en tient à la finition «Baroudeur», la liste des équipements est relativement étoffée pour une version d’attaque avec d’office les projecteurs bi-xenon, les feux arrière à Led, le système «fatigue détection», le freinage «anti-multicollision» et une pléthore d’airbags et d’assistants à la conduite. Faut-il préciser que l’engin, aussi à l’aise sur le bitume, se joue également des pistes sablonneuses et caillouteuses grâce à sa transmission intégrale «4Motion».  Un SUV premium qui dispose de sérieux arguments pour reconquérir à sa manière son segment.■

 

 
Article précédent

Le «Women’s Tribune» en conclave à Skhirat

Article suivant

Scandinavian Auto Maroc change de main