Automobile

Nouveauté. La Ford Fiesta s’offre une cure de fraîcheur

C’est une jolie cure de fraîcheur que vient de s’octroyer la Ford Fiesta. Quatre ans après sa sortie, cette citadine, dans toutes ses déclinaisons, hérite de quelques petits ajustements, histoire de lui permettre dans les mois à venir de repartir de plus belle à l’assaut son segment.


Dans le détail, on dénombre le nouveau dessin des boucliers avant et arrière, la calandre légèrement rehaussée avec le logo n’est plus apposée au-dessus, mais bel et bien au centre. À noter, que les phares sont à LED de série sur toute la gamme et que les feux arrière disposent de nouveaux graphismes et d’une teinte légèrement plus foncée.

Lire aussi | Coronavirus. Un nouveau vaccin administré par voie nasale commercialisé dès 2023

À bord, la Fiesta hérite d’une instrumentation numérique de 12,3 pouces avec des graphiques configurables. De nouvelles options de sellerie sont également proposées, la variante ST étant disponible avec des sièges sport dotés d’appui-têtes intégrés et de renforts latéraux plus prononcés pour un meilleur soutien latéral.

Du nouveau également sous le capot puisque les moteurs évoluent. Si la Fiesta ST est toujours animée par un trois-cylindres de 1,5 litre développant 200 chevaux, le couple a été augmenté de 10 % pour atteindre 320 Nm. Une dotation mécanique qui permet à l’engin d’abattre le 0 à 100 km/h en 6,5 secondes et de friser les 230 km/h en vitesse maximale.

Lire aussi | Covid-19. La vague liée au variant Delta en phase descendante

Les motorisations «mild hybrid» essence de 100 et 125 chevaux restent disponibles. Outre la transmission manuelle à 6 rapports, une boîte de vitesses automatique à double embrayage et à 7 vitesses est également proposée. La commercialisation effective de cette citadine devrait débuter à l’international l’année prochaine et par la suite dans le Royaume.

 
Article précédent

Coronavirus. Un nouveau vaccin administré par voie nasale commercialisé dès 2023

Article suivant

Le nouveau bloc anglo-saxon sera bénéfique au Maroc [Par Lahcen Haddad]