Auto

Nouveauté Mercedes Classe E : Un restylage très consistant

Après environ quatre ans de carrière, il est temps pour la Mercedes Classe E de passer par la case restylage. C’est désormais chose faite courant 2020, et ne voilà-t-il pas que cette berline premium amorce sa commercialisation dans le Royaume. Elle y met la forme avec une esthétique pleinement revue, mais aussi le fond au regard de son volet technique qui, lui aussi, est monté d’un cran.  


C’est vrai, l’histoire et les chiffres parlent en faveur de Mercedes, plus particulièrement à l’attention de la fameuse Classe E. Et pour cause ; avec plus de 14 millions de véhicules livrés depuis 1946, l’engin constituant l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur succès commercial de la firme à l’étoile. Et que dire du succès des générations précédentes dans le Royaume. Toujours est-il qu’en 2016, la Classe E de dixième génération s’était distinguée lors de son lancement en termes de design, en plus d’un intérieur haut de gamme et d’un volet technique de belle facture. Afin de demeurer toujours aussi compétitive dans un segment très concurrentiel, la Mercedes Classe E facelift s’est bonifié.

Design plus dynamique

Il ne s’agit pas d’un facelift à minima ; contrairement à ce que l’on pourrait penser, le staff d’ingénierie a planché dans bien des secteurs de jeux. Globalement, le design des feux avant a été légèrement remanié. Ils héritent de projecteurs LED de série et reçoivent en option des LED MULTIBEAM en option. Même le crayonnage des feux arrière a été revu. Idem pour celui de la calandre et du pare-chocs. Même cure de fraîcheur au niveau de l’habitacle pour lequel le confort de la précédente version avait été salué par les utilisateurs. Mercedes l’a fait évoluer encore et par petites touches. Ainsi, deux écrans numériques de série de 10,25 pouces chacun viennent épauler le conducteur dans son quotidien. Ce dernier et ses occupants bénéficient du fameux système MBUX à commande vocale permettant de gérer à loisir toutes les fonctionnalités de confort et de sécurité de la Classe E. 

Lire aussi : Groupe Renault : voici ce qu’il faut retenir du plan stratégique de Luca De Meo

Volet technique rehaussé

Et tant qu’à faire, autant accentuer un peu plus les bienfaits de quelques fonctionnalités de sécurité active et passive; c’est en tout cas ce sur quoi s’est penché le staff d’ingénierie. Ainsi, le freinage d’urgence assisté actif se voit associé à une fonction de changement de direction disponible via le «Pack Assistance» à la conduite. De même que l’assistant d’angle mort actif hérite désormais d’un avertisseur de sortie du véhicule. Quant au «Pack Stationnement» avec caméras panoramiques, il intègre une nouvelle vision latérale plus élargie. Ajoutez-y la reconnaissance des panneaux de signalisation, voire la conduite semi-automatique dans les embouteillages jusqu’à 60 km/h. La nouvelle Mercedes Classe E dispose désormais de variantes hybrides rechargeables, dont une version E 300, un diesel hybride rechargeable de 306 chevaux et une seconde variante E 300 e, une essence hybride rechargeable de 320 chevaux. Précisément, AutoNejma n’exclut pas d’importer cette dernière. Outre mesure, les motorisations thermiques sont bel et bien présentes, l’importateur de la marque capitalisant sur le 2,0 litres diesel de 194 chevaux de la E220d et sur le 3,0 litres de 330 chevaux de la E400d 4Matic. Les aficionados de motorisations essence pourront compter sur le 2,0 litres essence de la E300 qui délivre 258 chevaux. Cinq finitions viennent agrémenter la gamme de la nouvelle Classe E (Business, Business+, Avantgarde, Luxury et AMG Line) dont la grille tarifaire débute à 499.000 DH, pour culminer à 915.000 DH pour la version la plus huppée.

Lire aussi : Nouveauté : Renault Commerce Maroc dévoile la Mégane facelift

 
Article précédent

Nasser Bourita : « La prise de position américaine sur le conflit régional autour du Sahara marocain permet de sortir de l’impasse »

Article suivant

WhatsApp repousse le changement de ses conditions d'utilisation