Automobile

Nouveauté Opel Corsa: recette savoureuse

Du nouveau au sein des showrooms de la Société Marocaine de l’Automobile Allemande, filiale du Groupe Auto Hall. En effet, l’importateur d’Opel vient d’amorcer la commercialisation de la nouvelle Corsa. Une citadine qui nourrit de sérieuses ambitions de conquête dans le segment. Et il faut dire qu’elle en a vraiment les moyens.


C’est auréolée de ses titres de «Voiture de société de l’Année 2019» et de «Best Buy Cars of Europe 2020», que la sixième génération de l’Opel Corsa entend jouer des coudes dans la catégorie des citadines. À vrai dire, elle en a vraiment le potentiel, voire plus pour convaincre. Pourquoi ? Parce qu’Opel s’est vraiment attachée à faire évoluer l’engin dans beaucoup de domaines. Passée dans le giron de PSA, la marque à l’éclair profite avantageusement des synergies du Groupe, héritant par exemple de la nouvelle plate-forme modulaire du constructeur français, celle-là même qu’étrenne la Peugeot 208. À ceci près, que le staff d’ingénierie d’Opel a pu développer à sa manière et selon son cahier des charges cette nouvelle Corsa qui entend se démarquer de sa proche cousine la 208. 

Affaire de style 

Ce qui se traduit esthétiquement par une silhouette en parfait accord avec les derniers canons stylistiques de la marque. Visuellement, la nouvelle Corsa préfère jouer la carte de l’élégance avec, comme atout dans sa manche, une esthétique sportive qui lui permet de ne pas passer inaperçue. Et au gré des finitions, à savoir Édition, GS Line et GS Line+, quelques éléments distinctifs viennent agrémenter la carrosserie dès l’entrée de gamme, comme la calandre chromée et le becquet arrière, histoire d’ajouter une touche un peu plus sportive. À moins de cocher la case options pour pouvoir bénéficier de la sortie d’échappement chromée, voire du «pack style noir» qui intègre un pavillon noirci et des vitres arrière teintées (disponible d’office sur la version la plus huppée). À noter, que cette citadine intègre dans sa variante GS Line + le «pack vision Matrix» qui comprend des feux adaptatifs avec la technologie matricielle LED, assortie du réglage automatique de l’assiette, d’un assistant feux de route et de feux arrière LED. Une technologie coutumière des modèles du segment supérieur, voire du haut de gamme, et que l’on retrouve désormais sur la petite Corsa.

Un habitacle très connecté

4,06 m de long, 1,74 m de large et un empattement de 2,54 m, la nouvelle Corsa entend accueillir confortablement ses occupants. Même l’espace aux places arrière n’a pas été oublié, le passager héritant d’une garde au toit et d’un espace aux jambes satisfaisant. S’agissant du volume du coffre, il atteint les 309 litres, soit 24 litres de mieux que le modèle précédent. Si le choix des matériaux et leur assemblage ne souffrent d’aucune critique, l’usage de certains plastiques un peu durs par endroits a attiré notre attention. Mais, revers de la médaille, ces mêmes matériaux ont l’avantage d’afficher une très bonne durabilité avec le temps. En matière de connectivité, la Corsa ne lésine pas sur les moyens. Elle propose dès l’entrée de gamme le système multimédia avec écran digital de 7 pouces, la radio avec port USB et 6 haut-parleurs, le Bluetooth mains libres, le streaming audio, le tout compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Faut-il y ajouter pour l’utilisation de certaines applications mobiles les outils Mirrorlink, et le DAB+.  

De l’essence et du diesel 

En matière d’équipements de confort et de sécurité, la nouvelle Corsa fait fort dès l’entrée de gamme. Dans le détail, elle offre plusieurs aides à la conduite, telles que l’alerte de sous-gonflage des pneumatiques, l’aide au démarrage en côte, six airbags, l’allumage automatique des feux, le régulateur et le limiteur de vitesse, l’aide au stationnement arrière, des rétroviseurs électriques et dégivrants… Deux motorisations viennent animer cette citadine, à savoir un 1,2 litre essence de 75 chevaux assorti du Start/Stop et un 1,5 litre diesel de 102 chevaux équipé lui aussi du Start/Stop. Nous avons déjà eu le privilège de nous glisser en fin d’année dernière, derrière le volant de cette citadine lors des essais presse internationaux en Croatie. Bénéficiant d’une conception allégée et d’une offre mécanique bien équilibrée, elle se révèle une excellente compagne de jeu au quotidien. Notre attention s’était principalement portée sur le 1,5 litre diesel de 102 chevaux, associé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports. Un bloc économe au quotidien (3,2 litres aux 100 km en moyenne) qui se montre alerte, notamment à bas régime et surtout très réactif lorsqu’il s’agit d’élever la cadence. Une citadine qui a désormais de sérieux atouts en poches pour espérer jouer les trouble-fêtes dans sa catégorie, sans compter une grille tarifaire promotionnelle particulièrement attractive.

Fiche technique : Opel Corsa
1,2
Moteur : 3 cyl. essence
Puissance maxi : 75 ch
Couple : 118 Nm
Puissance fiscale : 7 cv
Boîte de vitesses : man. 5 rapports 
Vitesse maxi : 174 km/h
Conso. Mixte : 4,1 l/100 km
1,5 D
Moteur : 4 cyl. Diesel+ turbo
Puissance maxi : 102 ch
Couple : 250 Nm
Puissance fiscale : 6 cv
Boîte de vitesses : man. 6 rapports 
Vitesse maxi : 188 km/h
Conso. Mixte : 3,2 l/100 km
Dimensions et chargement 
Dimension (L/l/h) (m) : 4,06/1,76/1,43
Volume du coffre (litres) : 309 
Capacité réservoir (litres) : 44 
Poids à vide (kg) : 1 055 (1165 diesel)
Garantie 
Garantie : 3 ans ou 100 000 km 

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Maroc : réouverture progressive des mosquées

Article suivant

Une Fintech marocaine lève 4 millions de DH auprès de Maroc Numeric Fund II