Auto

Nouveauté Peugeot 3008 Hybrid4 Un SUV aux performances branchées

Figurant parmi les best-sellers de la marque au lion, le SUV 3008 étrenne désormais dans sa gamme l’hybride rechargeable. Deux configurations de puissance, l’une de 225 chevaux et l’autre délivrant 300 chevaux, viennent animer ce SUV pour lequel Peugeot nourrit de grandes ambitions. 


Les intentions de Peugeot sont claires en matière d’électrification de ses véhicules. À l’horizon 2023, une grosse partie de sa gamme fonctionnera à l’hybride rechargeable ou au tout électrique. C’est à l’occasion des essais-presse internationaux de cette gamme électrifiée qui se sont déroulés à Barcelone que nous avons effectué une première prise en main du 3008 Hybrid, plus précisément dans sa variante Hybrid4. Notre version d’essai prend appui sur un quatre-cylindre 1,6 litre Puretech de 200 chevaux, associé à deux blocs électriques de 110 chevaux. La puissance totale cumulée (limitée) de l’engin flirte avec les 300 chevaux, l’ensemble se voyant animé par une boîte de vitesse automatique à 8 rapports. S’agissant de la vie à bord, l’habitacle ne diffère pas de celui de son homologue thermique où l’on retrouve le traditionnel petit volant, l’écran central, le combiné numérique de dernière génération et les touches piano qui gèrent les fonctionnalités ayant trait au confort, à la sécurité et à la gestion mécanique de l’engin. Justement l’une d’elles, ornée d’un éclair, donne accès au menu lié à l’hybridation, permettant de contrôler les consommations réalisées, de programmer la charge ou de configurer le mode «e-Save» qui permet de garder une partie de l’électricité embarquée à bord de la batterie pour un usage ultérieur.

Sur la route

Une fois le bouton de démarrage pressé, on démarre sur le mode 100% électrique. Il est possible d’opter pour le mode sport, histoire de goûter à quelques sensations fortes que délivre ce SUV fort de sa puissance de 300 chevaux. Sa tenue de route ne déçoit nullement bien au contraire (honneur au châssis Peugeot), malgré un surpoids de 340 kg (en cause notamment, la présence de la batterie) sur le poids total de l’engin. Le 0 à 100 est ainsi expédié en 5,9 secondes, ce qui n’est pas mal pour un SUV de ce type. Sur le parcours que nous avons effectué dans la région de Sitges, non loin de Barcelone, nous avons réalisé 40 % de notre parcours en mode tout électrique, notre consommation globale s’étant affichée à environ 4,0 l/100 km. Rappelons que selon le cycle d’homologation WLTP (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures), le 3008 avoue une autonomie électrique de 59 km. À noter que cette version dispose également d’un mode «4×4», activable via un bouton placé à côté du sélecteur de vitesses, ce qui permet d’évoluer avec aisance sur les terrains difficiles. Résolument haut de gamme, le 3008 Hybrid4 dispose d’un seul et unique niveau de finition très huppé baptisé GT. Ce qui explique son tarif plutôt élevé de 53 800 euros. La version deux roues motrices délivrant 225 chevaux, prévue dans la foulée, sera bien évidemment plus abordable.

 
Article précédent

En marge du SIEL 2020 : Le livre et la souris !

Article suivant

Fusion Geely et Volvo en pourparlers