Automobile

Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes

Réinvestir le segment du pick-up, tel est l’objectif que s’est assigné le staff de Peugeot avec le Landtrek. Un nouveau véhicule à deux variantes de carrosserie, simple et double cabine, dont le développement a fait l’objet de toutes les attentions et qui, à coup sûr, permettra à la marque de revenir avec éclat sur le devant de la scène. Précisément, le staff de Stellantis pour la région Moyen-Orient, Afrique et Sopriam, l’importateur de la marque au Maroc, ont récemment dévoilé cette doublette de véhicules à l’attention de la presse nationale.


Que pèse le segment des pick-up au Maroc ? Selon les chiffres communiqués par le staff de Sopriam, ce dernier a engrangé 41% de parts de marchés à fin 2020, soit un volume de 6 742 unités écoulées. Une catégorie de véhicules qui draine notamment une clientèle de professionnels et que se partagent plusieurs opérateurs, deux marques japonaises figurant dans le top 3 des meilleures ventes dans le Royaume. Quid des caractéristiques essentielles que recherche la clientèle quant à l’achat d’un tel véhicule ? «La clientèle désireuse d’acheter un pick-up accorde beaucoup d’importance à des valeurs essentielles comme la facilité d’utilisation, la robustesse, le volume de chargement, voire les capacités off-road», a précisé Younes El Aouad, Directeur de la marque Peugeot (Groupe Sopriam) lors de la conférence de presse. Ajoutez-y une grille tarifaire qui doit demeurer compétitive. Il faut dire que ces considérations ont fait l’objet d’une attention particulière par l’ensemble des équipes du Groupe Stellantis, dès lors qu’ils se sont penchés sur la mise en production de l’engin. Faut-il souligner que les équipes du «MoroccoTechnical Center» basé à Casa Nearshore ont grandement contribué au programme de développement du Landtrek, s’agissant des essais relatifs à sa mise au point. Une jolie fierté pour le savoir-faire marocain.

Un engin bien affûté 

Aégrener les chiffres, le Peugeot Landtrek tire favorablement son épingle du jeu par rapport à ses concurrents directs. Plus long, plus large, disposant d’un meilleur empattement tant en simple qu’en double cabine, il se distingue également dans ses deux variantes de carrosserie par sa benne qui se veut l’une des plus volumineuses de la catégorie. Quelques caractéristiques de taille qui ne devraient pas laisser insensibles les professionnels en entreprises et autres gestionnaires de flottes. Cerise sur le gâteau, sa mécanique, en l’occurrence le 1,9 litre turbo diesel, délivre 150 chevaux de puissance pour 350 Nm de couple. Un bloc qui se voit animé par une boîte de vitesse manuelle à six rapports (l’une des rares dans la catégorie en simple cabine), sachant que le dernier rapport permet d’abaisser le régime de rotation du moteur afin de l’utiliser dans une zone où il consomme moins. Une donnée supplémentaire, en plus de celles énoncées ci-dessus à mettre au rayon des avantages qui ne laisseront pas indifférents la clientèle. Concrètement, le Landtrek offre jusqu’à trois tonnes et demie de capacité de remorquage et une charge utile d’une tonne pour la version double cabine, portée à 1,2 tonne pour la version simple cabine. Faut-il préciser que la variante de carrosserie la plus en vue, n’est autre que la simple cabine qui constitue l’essentiel des ventes (75%). En configuration 4×4, le Landtrek se sent à l’aise sur tous les terrains, grâce à ses capacités de franchissement qui lui permettent de se sortir de la majorité des situations difficiles. 212 900 DH, c’est ce qu’il faudra débourser pour repartir au volant de la version simple cabine 4×2 en finition Pro. Comptez 299 900 DH pour la version double cabine 4×4, toujours en finition Pro.

 
Article précédent

Votre e-magazine Challenge du vendredi 26 février 2021

Article suivant

Blanchiment d'argent : quatre nouveaux pays dont le Maroc placés sous surveillance