Auto

Nouveauté Skoda Yeti : Polyvalent par nature

 


Du nouveau chez Skoda qui accueille dans l’ensemble de ses showrooms le nouveau Yeti. Un modèle qui a bénéficié de quelques retouches stylistiques et qui permet à la marque germano-tchèque de poursuivre à sa manière son incursion dans le segment des SUV. par DJ

Doucement mais sûrement, Skoda (groupe CAC) tisse sa toile dans le Royaume. Selon les dernières estimations, 1400 véhicules de la marque ont été vendus courant 2014, soit une part de marché de 1,3%. Les dernières nouveautés comme les Rapid, Rapid Spaceback et autres Octavia ont contribué au bon développement de la marque. Il faut y ajouter également l’ouverture récente de nouvelles plateformes à Casablanca et à Agadir qui contribuent elle aussi au bon développement de la marque. Dernière nouveauté en date, le Yeti devrait lui aussi apporter sa pierre à l’édifice et permettre à Skoda d’accroître sa légitimité dans le segment porteur des SUV dans le Royaume. Sa ligne générale qui évolue peu par rapport à celle de son prédécesseur, reprend les dernières orientations stylistiques de la marque germano-tchèque. La face avant, de même que les feux avant anguleux ont été redessinés. Les changements ne sont pas nombreux à bord ; toujours est-il que le volant et de nouvelles ambiances de sellerie ont fait leur apparition. Pour autant le Yéti conserve son sens de l’accueil et son habitabilité appréciable, les occupants aux places arrière disposant d’une garde au toit et d’un espace aux jambes confortables. S’y ajoute un volume de coffre de 416 litres dans lequel on retrouve une torche amovible (pratique pour l’éclairage de nuit) et de nombreux rangements disséminés dans l’habitacle, dont l’un sous le siège du passager avant.

Des équipements en pagaille

Autant dire que pour la seule finition disponible (Élégance), la liste des équipements est bien fournie, notamment en matière de sécurité. Elle comprend notamment les airbags frontaux, le correcteur électronique de trajectoire ESC, l’ABS, le système anti-patinage des roues ASR, le répartiteur électronique de freinage EBV, le blocage électronique de différentiel EDS, voire les phares avant antibrouillard avec fonction «Corner Lights» et passage automatique des feux de croisement aux feux de route. Sous le capot, on retrouve un 1,6 litre TDI de 110 chevaux animé par une boîte de vitesses manuelle, le Yéti n’étant disponible qu’en version 4X2. Un SUV dont le tarif de lancement pour le moins compétitif se chiffre à 229.000 DH.■

 

 
Article précédent

Les gâteaux Maymouna à la conquête du monde

Article suivant

TBS recrute un nouveau DG