Automobile

Nouveauté Volkswagen Golf 8. Elle prend de la hauteur

Tout vient à point à qui sait attendre ! Si la Golf 8 a déjà amorcé depuis belle lurette sa commercialisation sur d’autres marchés, notamment à l’international, la compacte star du constructeur allemand est venue garnir depuis peu les showrooms de l’importateur de la marque, à savoir la Centrale Automobile Chérifienne.  


Voici un pedigree qui force le respect : la Golf, c’est plus de 35 millions d’unités vendues depuis l’arrivée de la toute première génération en 1974 jusqu’à la septième génération, ce qui constitue une véritable success-story pour le constructeur allemand. Il faut dire aussi, que l’engin demeure encore à ce jour une véritable icône dans son segment. Toutefois, son positionnement-produit a lui aussi évolué au fil des générations.

En témoigne la grille tarifaire de cette compacte premium dans le Royaume qui débute à 318 000 DH TTC (finition d’entrée de gamme «Life») quand la version la plus huppée (finition «Style») se négocie à partir de 358.000 DH TTC.

Force est de constater que cette 8ème génération diffère grandement de sa devancière. Si elle hérite de la fameuse plateforme MQB chère à Volkswagen, les panneaux de carrosserie ont été totalement renouvelés ; de même qu’un soin particulier a été porté aux suspensions qui marient astucieusement confort de roulement et dynamisme de conduite.

Lire aussi | Deux Marocains remportent le prix « IEC 1906 Award» 2021

Comparée à une Golf 7, la partie avant est beaucoup plus attractive, héritant de phares à LED joliment crayonnés ; idem pour les jolis feux arrière, eux aussi à LED. Côté dimensions, la nouvelle Golf ne prend que 2 cm en longueur (4,28 m) par rapport à sa devancière, mais perd 2 cm en hauteur (1,46 m), tandis que la largeur demeure inchangée (1,80 m). 

Abord, tout est bien assemblé et bien ajusté avec des matériaux d’excellente facture, assortis d’un volet technologique très appréciable. Disponible de série, le «Digital Cockpit» s’articule autour d’un panneau d’instruments, d’un système d’infodivertissement et d’un volant multifonction très high-tech. Rien de particulier à signaler au niveau de l’habitabilité qui accueille confortablement les occupants.

Lire aussi | Le Maroc compte développer une industrie de drones kamikazes pour Israël

Le coffre dispose quant à lui de 380 litres de capacité, ce qui demeure très correct dans le segment. S’agissant des motorisations dans le Royaume, on retrouve uniquement un 2,0 litres TDI de 143 chevaux, associé à une boîte automatique à double embrayage et à 7 rapports. Un bloc dont la réputation n’est plus à faire en termes de dynamisme et surtout de consommation puisque cette dernière n’excède pas les 5,4 litres aux 100 km en moyenne.

Une compacte qui se voit bien équipée dès l’entrée de gamme avec notamment 6 airbags, la palette habituelle de béquilles électroniques (ESP, ABS, ASR, EDS, MSR…). Par ailleurs, l’App-Connect, l’interface Bluetooth, la recharge du téléphone à induction, la climatisation trois zones sont autant d’équipements de confort qui viennent agrémenter la cellule habitable. Bien que sa grille tarifaire flirte allègrement avec les 300 000 DH, la Volkswagen Golf a ses adeptes. Ces derniers ne devraient pas rester insensibles aux potentialités que distille cette nouvelle génération de l’iconique compacte allemande.

 
Article précédent

Lancement du programme ClimOliveMed avec la contribution du Maroc

Article suivant

Conseil des régions. El Khattat Yanja du Parti de l'Istiqlal réélu à la tête de Dakhla-Oued Eddahab