Automobile

Nouvel Opel Crossland : un lifting et bien plus

Pour son restylage de mi-carrière, l’Opel Crossland fait peau neuve. Outre son esthétique qui évolue, plusieurs éléments liés au confort, à la sécurité et au volet technique ont fait l’objet de toutes les attentions par le staff d’ingénierie d’Opel.


Ne dites plus Crossland X, mais Crossland tout court, un SUV de poche qui, fort de ses nouveaux attributs stylistiques et techniques, devrait continuer allègrement à surfer sur la vague du succès, y compris dans le Royaume. Pour le coup, plusieurs subtilités esthétiques qui sont venues agrémenter la carrosserie ont le mérite de dynamiser la silhouette de l’engin, à l’instar de sa partie avant qui calque ses traits sur ceux du tout nouveau Mokka. Faut-il préciser que tous les modèles Opel à venir hériteront de cette face avant commune caractérisée notamment par un large bandeau noir englobant phares et calandre. Une nouvelle identité visuelle appelée Opel Vizor.

La partie arrière n’a pas été oubliée ; en effet, on note l’apparition de nouveaux blocs optiques de teinte foncée et joliment crayonnés qui lui donnent encore plus d’attrait. À noter le traitement du hayon en noir brillant qui insuffle visuellement au nouveau Crossland plus de caractère.

Encore faudrait-il souligner que le volet équipements de confort et de sécurité monte d’un cran sur cette nouvelle mouture. On recense, entre autres, les sabots de protection avant et arrière couleur alu, les antibrouillards avant à LED avec décor chromé, la moulure de porte chromée et le siège conducteur ergonomique certifié AGR pour un meilleur confort d’assise, disponibles dès la version Élégance.

Lire aussi | Coronavirus : prolongation de deux semaines des mesures de précaution

Ajoutez-y la climatisation automatique bi-zone, ainsi que d’élégantes jantes en alliage léger de 16 et 17 pouces. Et ce n’est pas tout puisque les amateurs de silhouette sportive apprécieront le Crossland dans sa variante Élégance +. Une nouvelle finition qui comprend notamment des rails chromés au niveau du toit, un pavillon noir, une aide au stationnement avant et arrière, ainsi qu’une caméra de recul à 180°.

Sens pratique développé

Le Crossland restylé qui perpétue la tradition initiée par son prédécesseur qui offrait déjà un bon niveau de polyvalence, grâce à des sièges arrière fractionnables en 2/3-1/3. En rabattant complètement ces derniers, le volume du coffre passe de 410 à 1 255 litres. Aussi, les occupants sont parfaitement connectés grâce à l’offre de systèmes d’infodivertissement comprenant la radio multimédia avec écran tactile couleur de 7 pouces, voire de 8 pouces. Il va sans dire que toutes ces unités multimédias sont compatibles Apple CarPlay et Android Auto.

Plusieurs équipements de confort et et sécurité très pratiques viennent agrémenter l’habitacle du nouveau Crossland.

Le staff d’ingénierie d’Opel s’est penché sur les qualités dynamiques du châssis du Crossland, ce dernier profitant de quelques améliorations. En effet, les suspensions avant et arrière bénéficient d’un nouveau tarage des amortisseurs. Même la direction a, elle aussi, été retravaillée, afin de donner un meilleur centrage et une plus grande précision de conduite. De quoi permettre au Crossland de disposer d’un équilibre optimal entre confort et agilité, ainsi qu’une grande stabilité sur route et sur autoroute pour la plus grande joie des occupants.

Lire aussi | Coronavirus : la France suspend à son tour le vaccin AstraZeneca

Sous le capot, l’engin offre aussi le choix entre deux motorisations diesel qui se montrent particulièrement efficientes, à savoir le 1,6 litre CDTi de 92 chevaux associé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. À moins de lui préférer son voisin de showroom, le 1,5 litre de 120 chevaux couplé à une boîte de vitesses automatique à 6 rapports.   

Le Crossland restylé profite d’une grille tarifaire compétitive qui débute à 169 900 DH TTC pour sa version Édition. Comptez 190 000 DH TTC pour repartir au volant de la finition Élégance toujours animée par le 1,6 litre CDTi. 215 000 DH TTC, c’est ce qu’il faudra débourser pour bénéficier de la finition la plus huppée (Élégance) en version automatique. Un SUV urbain désormais disponible dans tous les showrooms de l’importateur de la marque dans le Royaume, à savoir la Société Marocaine de l’Automobile Allemande (SMAA-Groupe Auto Hall).

 
Article précédent

Maroc. Que faire ?

Article suivant

50 femmes qui comptent : Habiba El Haskouri, Directrice Générale Oriflame Maroc