Centre de contacts

Nouvelle acquisition pour Intelcia

Le groupe Intelcia poursuit sa politique de croissance externe tout azimut.


En effet, après Eurocall, Atento Maroc ou encore le français The Marketing Group (TMG), le groupe créé par Karim Bernoussi en 2000 vient d’avaler une autre structure opérant dans le métier des centres d’appels à savoir IT Rabat SARL et ce, à travers le rachat de l’intégralité des actions préalablement détenues par la famille Belahcen et leur partenaire Adnane El Ktiri.

Cette cible de création récente (en 2016) avait repris une bonne partie du business de son entité sœur MCC (Marketing Call Center), elle aussi basée à Rabat et lancée en 2005 par la même famille fondatrice en partenariat avec un groupe français du capital. Au-delà des prestations de services destinés à la gestion de la relation client, la télévente et prise de rendez-vous et plus généralement la gestion de back office, IT Rabat a également développé une activité de conception et d’optimisation de centres d’appels pour le compte des acteurs du métier. Pour l’instant rien ne filtre sur le montant de la transaction mais cette nouvelle prise porte à 20 le nombre de ses sites dont dispose le groupe Intelcia (cinq en France, trois en Afrique subsaharienne et 12 au Maroc).

Rappelons que le leader marocain des centres d’appels et de l’outsourcing de la relation client a connu une croissance remarquable depuis 2010 avec un effectif qui est passé de 500 collaborateurs à plus de 9 000, une présence qui a été étendue à 7 pays (Maroc, France, Cameroun, Sénégal, Côte d’Ivoire, Madagascar et l’île Maurice) et, surtout, un chiffre d’affaires qui a été multiplié par 10 (au point de dépasser la barre du milliard de DH en 2016 déjà !). L’opérateur qui est passé, fin 2016, dans le giron du français Altice qui en a acquis 65% du capital (le reste est toujours détenu par Karim Bernoussi et Youssef El Aoufir) ambitionne d’atteindre 30.000 collaborateurs à l’horizon 2020.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Said Ghabri, DG de la CMIM

Article suivant

La FISA rassure sur la salubrité des poules pondeuses