Automobile

Nouvelle Hyundai i10 : sa commercialisation vient de débuter au Maroc

Une nouveauté supplémentaire vient agrémenter les showrooms des différentes concessions de Hyundai dans le Royaume. En effet, Global Engines, l’importateur de la marque vient tout juste de commercialiser la troisième génération de l’i10. Une petite citadine qui revient plus en forme que jamais avec plusieurs atouts en poche.  


Le segment A, celui des mini-citadines, n’a pas encore dit son dernier mot. Un point de vue que partage Hyundai à l’international et qui a maintenu dans sa gamme de modèles l’i10. Il faut dire que les petits SUV urbains grappillent de plus en plus de parts de marchés au segment des citadines (y compris celui des petites), mais ces dernières résistent dans la mesure où il y a jusqu’à ce jour une clientèle intéressée par ce genre de véhicules. Et pour cause ; ils permettent au regard de leur petit gabarit d’évoluer avec aisance dans le flot de la circulation. Ils affichent également une polyvalence d’utilisation avérée et disposent généralement d’un budget abordable. C’est certainement ce qui explique que depuis son lancement dans le Royaume, la Hyundai i10 (et surtout la première génération) y a rencontré un véritable succès.

Lire aussi | Le secteur de l’assurance s’en sort avec une croissance de 1,9%

Toujours est-il que cette 3ème génération, en plus des atouts précités, entend aussi répondre aux besoins d’une clientèle urbaine, jeune et branchée. Cette dernière ne devrait pas rester insensible à la silhouette de l’engin. Ne passe vraiment pas inaperçue sa face agressive caractérisée par son imposante calandre intégrant des feux de jours à LED. Une mini-citadine qui offre une large palette de couleurs extérieures bien dans l’air du temps avec, en prime, la possibilité d’un toit bicolore.

Le dessin de la planche de bord gagne en modernité et en ergonomie.

Par rapport à sa devancière, la conception de l’habitacle a fortement évolué. Dans le détail, une attention toute particulière a été accordée au design de la planche de bord. L’ambiance intérieure est, elle aussi, appréciable comme en attestent la présentation et la bonne qualité des matériaux. Comparé au modèle précédent, l’habitabilité offre plus d’espace aux occupants, avec en sus des rangements plus généreux. Affichant un volume de 252 litres, le coffre compte parmi les plus vastes du segment. En matière d’équipements de confort, la nouvelle i10 fait le plein : écran tactile de 8 pouces multimédia (compatible avec Apple CarPlay et Android Auto), chargeur sans fil, caméra de recul, allumage automatique des phares…

Lire aussi | Le Sénégal ouvre un consulat général à Dakhla

Sous le capot de la nouvelle Hyundai i10, on retrouve un trois-cylindres 1,0 litre MPi développant 67 chevaux pour un couple de 96 Nm. Un bloc animé par une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. À moins d’opter pour la transmission robotisée à cinq rapports. La version d’entrée de gamme (finition Inventive) débute à 122 000 DH. Comptez 10 000 DH de plus pour disposer, dans cette même finition, de la boîte automatique. Pour monter en gamme, il suffit d’opter pour la version «Seductive» tarifée à 132 000 DH. Une rallonge de 11 000 DH sera nécessaire pour disposer, sur cette version plus huppée, de la boîte de vitesses automatique.

 
Article précédent

Jordanie : au-delà des effets médiatiques

Article suivant

Nomination : Mohamed Bennani aux commandes de la marque Renault au Maroc