Industrie

Une nouvelle usine pour OCP

Le Groupe OCP diversifie ses partenariats. Il vient d’annoncer la signature avec Cummins Afrique & Moyen-Orient d’un partenariat stratégique pour la mise en place d’un Master Rebuild Center (MRC) des moteurs de haute puissance avec Cummins à Khouribga.


La nouvelle usine servira l’Afrique du Nord et de l’Ouest et le champ d’application de l’accord comprend également la maintenance sur site des moteurs Cummins. La construction du nouveau MRC est le résultat d’une étude de faisabilité réalisée par Cummins dans plusieurs pays d’Afrique, avec la décision finale confirmant le choix du Maroc.

Le MRC sera basé au cœur de l’écosystème industriel d’OCP, au sein du Fertiparc du Complexe Oued Zem, situé à Khouribga. Ce partenariat est le premier investissement dans cette nouvelle zone industrielle qui offre un cadre attractif aux investisseurs (connectivité, modèle locatif, etc.), dynamisant ainsi le tissu économique régional et stimulant la création d’emplois, souligne OCP.

Lire aussi OCP lance la seconde phase de son dispositif de proximité

Le Master Rebuild Center sera opérationnel d’ici 2021, il aura une superficie de 14.000 m² et une capacité de 100 moteurs reconstruits par an. L’investissement de Cummins en équipement est estimé à environ 40 millions de DH et la création d’emplois prévus est estimée à 75 emplois, composés principalement de techniciens et d’ingénieurs. Ces employés seront recrutés localement et bénéficieront des formations internes de Cummins qui mettent l’accent sur le transfert des compétences et un excellent support aux clients.

Il s’agira du 16ème Master Rebuild Center de Cummins au niveau mondial, du 2ème au niveau de l’Afrique et du 1er à l’échelle régionale de l’Afrique du Nord et de l’Ouest. Cette nouvelle usine sera équipée d’outils à la pointe de la technologie.

Le MRC consiste en une plateforme industrielle destinée à recevoir, des 20 pays de l’Afrique du Nord et de l’Ouest, les moteurs Cummins de haute puissance se trouvant en fin de vie. Ces moteurs, une fois livrés au MRC, seront entièrement désassemblés et inspectés, en vue du remplacement des différents composants défectueux par des composants neufs.

Ils seront ensuite assemblés et testés sur un banc moteur afin d’assurer qu’ils aient bien atteint de nouveau les performances et les garanties d’un moteur neuf. Ces moteurs reconstruits seront enfin réexpédiés aux clients des 20 pays d’Afrique du Nord et de l’Ouest.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le groupe Attijariwafa bank au chevet des TPE

Article suivant

Tanger-Med - Algésiras : un accord pour fluidifier les échanges entre le Maroc et l’Europe