Enseignement

Nouvelle vague de reconnaissances des écoles supérieures

Le ministère de l’Éducation Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a récemment accordé la reconnaissance de l’État à certains établissements et universités privés, crées dans le cadre d’un partenariat avec l’État.


Il s’agit en plus de l’Université Privée de Marrakech et de l’Université Internationale de Casablanca, de l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, de l’Université Internationale Zahraoui des Sciences de la Santé, de l’Université Internationale d’Agadir, de l’École Supérieure d’Architecture de Casablanca, de l’École de Management (ESCA) et de l’École Centrale de Casablanca, a indiqué le ministère.

La reconnaissance par l’État de ces universités et établissements privés, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement du rôle de l’enseignement supérieur privé en tant que partenaire essentiel aux côtés de l’enseignement supérieur public dans l’accomplissement des missions de formation, d’enseignement et de recherche scientifique, vise à développer des cursus de formation et des activités de recherche de haut niveau et à contribuer au développement de la compétitivité de l’enseignement supérieur au Maroc, que ce soit au niveau national qu’international, relève la même source.

La reconnaissance des établissements d’enseignement supérieur privés dans le cadre de la loi 01.00 sur l’Enseignement Supérieur, promulguée en 2000, témoigne de la haute qualité des formations dispensées dans ces établissements, a ajouté le ministère, notant que les diplômes des établissements reconnus par l’État sont équivalents aux diplômes nationaux. Cette reconnaissance constitue une mutation historique dans le secteur, le ministère ayant créé une nouvelle dynamique au sein de l’enseignement supérieur privé, à travers la promulgation de plusieurs textes réglementaires relatifs à la reconnaissance par l’État de ces établissements. Cette reconnaissance est accordée par voie de décret, adopté sur proposition de l’autorité gouvernementale en charge de l’enseignement supérieur, après un avis de la commission nationale de coordination de l’enseignement supérieur.

Pour rappel, l’Université Internationale de Rabat est la première université privée reconnue par l’État, en 2016.

 
Article précédent

Challenge #661

Article suivant

Il fait l’actu : Karim Bernoussi, PDG d’Intelcia