Flash-eco

NTIC : Le secteur dans son ensemble, 1er contributeur fiscal du pays


Le chiffre d’affaire du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) au Maroc est passé de 750 millions d’euros en 1999 à 3 milliards euros en 2013, devenant du coup le premier contributeur fiscal du pays et s’accaparant une bonne partie des investissements directs étrangers, a annoncé le directeur général de l’Agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), M. Azdine El Mountassir Billah. Dans le détail, aujourd’hui, le Royaume compterait plus de 43 millions d’abonnements à la téléphonie mobile avec un taux de pénétration de 130%, en sus de près de 8 millions de clients internet majoritairement connectés via la 3G (88%).

 

 

 

 
Article précédent

Matériaux de construction : Anas Sefrioui place un pion en France

Article suivant

Troisième âge : Le Maroc, pays où il ne fait malheureusement pas bon vieillir