Entreprises & Marchés

OCI : un bloc économique à construire

La Foire des Etats membres de l’OCI (Organisation de la coopération islamique) est devenue un carrefour biannuel incontournable d’hommes d’affaires dans le monde islamique. La participation marocaine à cette plateforme permet de renforcer ses relations et sa coopération avec les pays membres islamiques. Et partant saisir les opportunités disponibles sur le plan économique. par badya khalid


L’OCI (Organisation de la coopération islamique, anciennement Organisation de la Conférence islamique) est la 2e plus grande organisation intergouvernementale après les Nations Unies. Née d’un problème palestinien, elle regroupe 57 Etats ayant en commun l’appartenance au monde musulman. Le volet économique représente le plus faible maillon de l’action islamique commune. Cette faiblesse se manifeste par l’insuffisance des échanges intra islamiques. Car malgré une courbe ascendante, le commerce intra-OCI reste en-deçà du potentiel. Il est passé de 17,03% en 2010 à 17,80% en 2011 pour atteindre 19,33% en 2014. Soit une progression en valeur absolue de 3,7% entre 2013 et 2014 et 25% entre 2005 et 2014. Aujourd’hui, les différents acteurs de l’OCI prennent conscience de la nécessité de constituer un front économique solide face à l’émergence des blocs économiques induits par la mondialisation. Ils veulent profiter de la reconfiguration de la carte du commerce international pour développer les échanges entre eux. L’OCI renforce ainsi son agenda économique en multipliant les opportunités de rencontres d’affaires et en renforçant les outils de la coopération inter-islamique. Surtout qu’il y a une série d’opportunités à saisir, grâce aux accords et conventions mis en place, en vue de booster leurs échanges commerciaux.

Diversité et qualité du débat

La Foire Commerciale des Etats membres de l’OCI, tenue du 22 au 26 mai à Riyad, en Arabie saoudite, est dans ce sens, une plateforme pour les opérateurs économiques des Etats islamiques et un environnement riche en opportunités pour promouvoir leurs produits et services, conclure des transactions commerciales et nouer des relations de partenariat. Et ce non seulement avec le pays hôte, mais également avec les pays de l’OCI, particulièrement les pays du Golfe. Cette foire est un événement biennal qui accueille 250 exposants provenant de 50 pays, pour 50.000 visiteurs. Maroc Export y a aménagé un espace d’exposition de 300 m2 accueillant 16 entreprises marocaines de différents secteurs. Un stand qui a remporté le trophée du 2ème meilleur espace après celui du Royaume d’Arabie Saoudite. C’est une manifestation d’autant plus d’envergure que beaucoup d’activités ont été organisées en parallèle. Faisant intervenir les représentants gouvernementaux des pays de l’Organisation. Dès le 23 mai, le Réseau Global des Organes de Promotion du Commerce (OPC) des Etats membres de l’OCI s’est réuni autour de plusieurs points d’intérêt commun, notamment l’instauration des guichets uniques dans les Etats membres de l’OCI. «La réflexion, les propositions et les échanges de bonnes pratiques en matière de promotion des exportations, nous amènent à l’établissement de guichets uniques, au regard de leurs rôles dans la promotion du commerce au sein des pays membres de l’OCI», déclare El Hassane Hzaine, Directeur Général du CIDC (Centre Islamique pour le Développement du Commerce), organe subsidiaire de l’OCI basé à Casablanca. Pour Hzaine, la réflexion en vaut la peine. Le commerce entre les pays de l’OCI est estimé à 400 millions de dollars actuellement. «Ces échanges peuvent atteindre un trillion de dollars si on arrive à lever les barrières qui entravent l’essor du commerce intra-islamique», relève Hzaine. Les Etats membres de l’OCI ont pu également se réunir lors du Forum des Agences de Promotion des Investissements (API) des Etats membres de l’OCI, tenu le 24 mai. Le constat était que 2012 a vu une forte baisse des flux et des actifs IDE (Investissements directs étrangers) entre les pays islamiques. Ces IDE sont tombés à 67,2 milliards de dollars après avoir atteint en 2008 et 2010 quelque 107,4 milliards de dollars. D’où la nécessité pour les intervenants de réduire les obstacles à l’investissement entre les pays de l’OCI via la mise en œuvre de l’Accord sur la promotion, la protection et la garantie des investissements entre les Etats membres de l’organisme. Les participants ont également débattu du mécanisme de médiation de l’OCI pour la résolution des litiges financiers et des modalités de la création d’un Forum des Agences d’Investissement. La journée du 25 mai a été consacrée à la gent féminine. La CICIA (Chambre Islamique de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture), qui a pour objectifs d’apporter la plus grande coopération économique entre les pays membres de l’OCI, par l’intermédiaire du secteur privé, a organisé le 9e Forum des Femmes d’Affaires. La rencontre a été suivie par des participantes couvrant toutes les régions de l’OCI. L’objectif étant de développer l’entreprenariat féminin en mettant en évidence la nécessité de fournir le financement, l’aide de nouveaux marchés, la formation des compétences et l’échange des connaissances et d’expertise.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Moncef Belkhayat, nouveau Président du Groupe WB Africa

Article suivant

Wafa Assurance amorce un nouveau virage