Industrie

OCP et l’Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d’engrais

Associé à l’Ethiopie, le Maroc à travers le groupe OCP va lancer dans ce pays de l’Afrique de l’Est un complexe d’engrais intégré à Dire Dawa, en utilisant les ressources locales (gaz éthiopien et acide phosphorique marocain). Coût global de l’investissement : 3,7 milliards USD.


L’annonce est du ministère des Finances et du Développement économique de l’Ethiopie. Dans un communiqué, ce dernier a affirmé que le Maroc à travers le groupe OCP a signé un accord de développement conjoint avec le gouvernement éthiopien pour mettre en œuvre un projet d’engrais en Ethiopie.

Selon le Département des Finances de l’Ethiopie, c’est lors de la visite au Maroc d’une délégation Ethiopienne de haut niveau avec à sa tête  Ato Ahmed Shide, ministre des Finances éthiopien,  accompagné de représentants de l’Ethiopian Chemical Industry Corporation (CIC), de l’Ethiopian Agricultural Businesses Corporation (EABC) et de l’Ethiopian Mineral, Petroleum and Biofuel Corporation (EMPBC), que l’accord a été finalisé.

Celui-ci est basé sur la faisabilité, l’évaluation d’impact conceptuel, environnemental et social et les études hydro et géotechniques qui ont été menées.

Lire aussi | Lamia Housni : «Nous avons mobilisé la plateforme d’Innovation et de l’Entrepreneuriat, afin de créer un véritable parcours d’expérimentation»

Selon l’accord, un complexe d’engrais intégré sera établi à Dire Dawa (à 250 km au sud de la frontière avec Djibouti), en utilisant les ressources locales (gaz éthiopien et acide phosphorique marocain).

Le projet disposera d’un investissement initial estimé à environ 2,4 milliards USD au cours de la première phase pour développer une unité de production d’engrais de 2,5 millions de tonnes, combinant les produits Urées et NPK/NPS, et qui pourrait atteindre une capacité de production de 3,8 millions de tonnes par an, pour un investissement total pouvant atteindre 3,7 milliards USD au cours de la deuxième phase.

Ce projet devrait permettre à l’Éthiopie, qui tire 40% de son PIB du secteur agricole, de devenir autosuffisante pour certains engrais dès 2030. A noter que la consommation moyenne d’engrais en Afrique est de 17 kg par hectare seulement contre une moyenne de 100 kg dans le monde.

Lire aussi | Said Guemra : « 52% de notre consommation électrique ne sera pas renouvelable en 2030 ! »

 
Article précédent

Participation au gouvernement. Le Conseil National de l’Istiqlal donne son feu vert

Article suivant

Idriss Bensmail quitte la BMCI