Industrie

OCP : Malgré la crise, le groupe confirme sa résilience

Le Groupe OCP, acteur majeur de l’industrie des engrais, vient de publier ses résultats du 1er trimestre 2020. En cette période de crise due à la pandémie provoquée par le Covid19, le Groupe OCP a réussi à se maintenir dans la bonne direction en maintenant sa stratégie de compétitivité en termes de coûts.


En effet, les résultats opérationnels et financiers du 1er trimestre 2020 traduisent une forte résilience à la crise économique et sanitaire qui s’est vite propagée dans le monde. L’une de ses actions prioritaires a été de sécuriser les conditions de travail de toutes ses équipes, sur l’ensemble des sites, ce qui a permis de maintenir un rythme de production régulier, sans aucune interruption.

Lire aussi |Hicham Menjour : « Les secteurs de la santé devraient bénéficier de la prise de conscience par les pouvoirs publics »

Ainsi, le chiffre d’affaires réalisé au cours du 1er trimestre 2020 a atteint 12 270 millions de dirhams, soit une légère baisse de 1,22% par rapport au 1er trimestre 2019, baisse due à la chute des prix à l’international, malgré l’augmentation des exportations en volumes. Néanmoins, par rapport au 4ème trimestre 2019, le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020 a connu une hausse de 5% principalement en raison de volumes de ventes plus élevés, avec une légère reprise des prix en début 2020, reprise boostée par une hausse de la demande internationale.

La marge brute a pu atteindre 7 539 millions de dirhams, au 1er trimestre 2020, soit une baisse de 6%, par rapport au 1er trimestre 2019, baisse due principalement à la chute des prix des engrais à l’international. Cependant, par rapport au 4ème trimestre 2019, l’EBITDA a augmenté de 48%, reflétant surtout la double hausse des volumes vendus et des prix des engrais. Sur le marché international, à l’exception de l’Inde qui a connu une baisse d’importation d’engrais, suite à un report de la demande, les importations en engrais du Brésil, de l’Union Européenne et de l’Afrique ont connu une hausse. Au niveau de l’offre, alors que les exportations chinoises d’engrais ont connu une stabilité, sur le marché international, la production russe a été plutôt orientée vers son marché domestique.

Lire aussi |S.E. Shambhu Santha Kumaran : « L’Inde peut fournir au Maroc des médicaments liés aux différents protocoles de traitement contre la COVID-19 »

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.740 au total, samedi 30 mai à 10h

Article suivant

Tanger Med co-signe un engagement pour garantir la continuité des chaines logistiques mondiales