Marché de l’emploi

OCP, Maroc Telecom et BMCE Bank font rêver nos jeunes

Première conclusion de l’enquête ayant dévoilé le Top 20 des entreprises marocaines préférées des chercheurs d’emploi : l’OCP (Office Chérifien des Phosphates) remporte toujours la préférence des jeunes à la recherche d’un job. Pour sa part, Maroc Télécom passe de la troisième à la deuxième place tandis que BMCE Bank fait un saut de 6 places pour intégrer le Top 3 par rapport à l’édition précédente.


 

D’un point de vue sectoriel, le BTP, les banques et les télécoms sont les trois filières les plus citées par les jeunes chercheurs d’emploi. Le secteur privé est globalement préféré au secteur public tandis que le couple multinationale-grandes entreprises est préféré aux PME.

La même enquête fait savoir que les chercheurs d’emploi désirent à 75% travailler dans le secteur privé, particulièrement ceux qui sont diplômés des écoles d’ingénieur et de commerce. Sur un autre registre, 74% des jeunes chercheurs d’emploi se disent prêts à opérer une réorientation et suivre une autre formation pour trouver un emploi et ainsi accéder plus facilement au marché du travail. Aussi, les principaux avantages qu’ils attendent de leur employeur est la formation continue (51%) suivie de la retraite complémentaire (45%) et de l’assurance maladie (31%), tout en précisant (à 54% d’entre eux) qu’ils comptent travailler moins de 5 ans dans leur première entreprise.

Deux tendances révélées dans l’édition 2014 de l’enquête se confirment cette année : les chercheurs d’emploi souhaitent voler de leurs propres ailes en se lançant dans l’entreprenariat (88%) et sont optimistes (89%) quant à leur avenir professionnel. Un optimisme qui a augmenté de 6 points (83% en 2014), relève l’enquête.

Pour information, cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 7.625 chercheurs d’emploi rencontrés lors des escales de la Caravane Emploi et Métiers, organisée entre mars et mai 2015. Les personnes sondées sont originaires des 6 régions d’escale de la Caravane : Agadir, Marrakech, Fès, Tanger, Rabat et Casablanca.

Les personnes enquêtées sont à égale répartition de sexes masculin et féminin, situées dans la tranche d’âge des 20-30 ans et sont à 41% des jeunes lauréats de formations diplômantes (type bac+5) décrochées dans les Facultés (33%) ou dans les écoles d’ingénieurs (16%) et de commerce (16%).

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Royal Air Maroc lance la ligne Casablanca-Doha

Article suivant

Toyota rappelle 6,5 millions de voitures. Quid du Maroc ?