Phosphates

OCP. Une constante et solide résilience

Le secteur des phosphates se porte bien. C’est le secteur industriel qui a le mieux résisté à la crise sanitaire. Les derniers chiffres le confirment. A fin juillet 2021, le trend haussier se poursuit par rapport aux années antérieures.


A fin juillet 2021, les exportations de phosphates et dérivés sont hausse. Elles dépassent les chiffres atteints au cours des années 2019 et 2020, pour la même période. En effet, de janvier à juillet 2021, les exportations ont atteint, en valeur, 37,8 milliards de DH, contre 30,1 milliards de DH, en 2019, et 28,8 milliards de DH, en 2020, pour la même période, soit respectivement une hausse de 25,58% par rapport à 2019 et de 31,5%, par rapport à 2020.

Lire aussi | Algérie-Maroc : le faible, le fort et l’histoire [Par Adil Mesbahi]

La croissance des exportations est tirée surtout par les ventes de l’acide phosphorique (+53,3%), suivie de celles des engrais naturels et chimiques (+28,4%). OCP récolte finalement les bons fruits de sa stratégie entamée depuis plus de 10 ans, et basée principalement sur la diversification internationale, la transformation industrielle et l’investissement en recherche et développement.

 
Article précédent

Nouveau Dacia Jogger. L’hybride en ligne de mire

Article suivant

Vaccination. Une nouvelle étude montre que les vaccins réduisent les risques de Covid long