Flash-ecoFormation professionnelle

OFPPT : approbation du plan d’action et du budget 2018

Le conseil d’administration de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), tenu vendredi 16 février 2018 sous la présidence de Mohamed El Gharass, secrétaire d’État chargé de la Formation professionnelle, a approuvé le plan d’action et le budget de l’exercice 2018.


Au début de ses travaux, tenus en présence des membres du conseil représentants de l’administration, des salariés et de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le conseil d’administration a procédé également à l’amendement de l’organisation de la direction de Développement, en l’orientant vers la gestion des projets stratégiques, indique l’OFPPT.

Ainsi, le plan d’action 2018 sera marqué par la poursuite des chantiers structurants de l’OFPPT, particulièrement la concrétisation de la 4ème phase du plan de développement, l’amélioration continue de la qualité de la formation, le développement des prestations aux entreprises et l’amélioration de l’employabilité des jeunes.

Cette feuille de route s’attache particulièrement à la satisfaction des besoins des grands programmes économiques, en l’occurrence les différents écosystèmes du Plan d’Accélération Industrielle, le contrat RH hôtellerie pour le tourisme, le Plan Maroc Vert, le transport et la logistique et les énergies renouvelable, ainsi qu’à la réalisation des objectifs pour la promotion sociale des jeunes et des salariés. En 2018/2019, la capacité d’accueil de l’OFPPT sera portée à 592.000 places pédagogiques en formation initiale, alors que le réseau d’établissements de formation atteindra 370 établissements, à travers la création de 24 nouveaux centres, dont 12 sectoriels et 12 multi-services, précise l’Office.

Par ailleurs, le nombre de bénéficiaires de la formation continue devra atteindre 280.000 salariés grâce à une offre mieux adaptée aux besoins des entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises (PME) et les petites et moyennes industries (PMI). Il s’agit aussi de déployer le dispositif d’appui à la création de TPE (très petite entreprise), via la formation de 3 000 porteurs de projets pour la création de 1 200 entreprises.

En outre, la priorité accordée à la qualité de la formation sera davantage confirmée en 2018, à travers le perfectionnement soutenu du corps formateur et sa certification ainsi que la poursuite du processus d’ingénierie de formation dans les secteurs stratégiques de l’économie nationale, et le développement continu du mode de formation alterné qui profitera à 113.000 stagiaires, soit 35% de l’effectif global, ajoute la même source.

Cette démarche qualité se manifestera également à travers l’enrichissement des cursus de formation initiale par des modules dédiés aux soft skills, l’entreprenariat et l’hygiène, sécurité et environnement (HSE). De même, le plan d’action consacre une place de choix au renforcement des partenariats et de la coopération internationale, notamment avec les pays africains amis, dans la perspective d’un co-développement du Continent africain, comme souhaité par SM le roi Mohammed VI.

Ces efforts de développement, tant quantitatif que qualitatif de l’offre de formation seront soutenus par une réorganisation des structures et la modernisation des outils de gestion, particulièrement le recrutement des RH nécessaires, la poursuite du déploiement du système d’information, la réorganisation des entités centrales et régionales ainsi que la mise en place d’une stratégie de communication intégrée, fait savoir l’OFPPT.

Le budget global nécessaire à la réalisation de ce plan d’action est en évolution de 4% par rapport au budget 2017, il est financé à hauteur de 47% par les ressources propres de l’OFPPT, qui ne fait pas appel aux subventions de l’État pour la 8ème année consécutive, conclut la même source.

 
Article précédent

Accident ferroviaire de Tanger : SM le roi ordonne l’enquête

Article suivant

Air Arabia Maroc lance une navette à Agadir