Interview

“Le Maroc, un marché à fort potentiel”


C’est le 1er novembre dernier, dans le cadre des journées presse de l’Istanbul International Auto Show, que s’est élancée la fameuse Route 301. Un périple de plus de 10.000 km qui a emprunté deux itinéraires distincts, dont l’un s’est conclu en apothéose dans le Royaume au sein du showroom de la marque et en présence d’Olivier Gandolfo, le directeur du marketing et de la communication de Peugeot Monde.

 Challenge. Après un long périple de 10.000 km, la Peugeot 301 a terminé sa course dans le Royaume. Quel a été l’objectif de ce long voyage qui a débuté en Turquie début novembre ?   
Olivier Gandolfo. Nous voulions, à travers ce road show, mettre en avant les qualités intrinsèques de la Peugeot 301, basées notamment sur les notions de fiabilité et de robustesse, et aussi nourrir le positionnement de notre marque forte de 120 ans d’histoire automobile. Effectivement, nous avons profité du Salon d’Istanbul pour lancer ce road show. Deux itinéraires ont été concoctés : l’un septentrional, d’Istanbul à Moscou et l’autre méridional, d’Istanbul à Casablanca. Nous avons organisé cet évènement en étroite collaboration avec nos filiales et importateurs des 17 pays traversés. Un périple effectué par quelques personnalités au volant de la 301 et  relayé notamment grâce au web avec un site dédié.    

C. Une aventure qui s’achève au Maroc. Que constitue pour vous ce marché ?  
O.G. Le Maroc constitue pour nous un marché à fort potentiel pour lequel nous nourrissons de grandes ambitions, notamment par rapport à la 301, mais aussi avec le staff de Sopriam. Nous sommes heureux d’avoir bouclé ce road show dans le Royaume.  

C. La fiabilité a-t-elle été au rendez-vous ?  
O.G. Elle l’a été complètement et nous en sommes ravis. Par ailleurs, nous avons bénéficié du feedback des participants. La Peugeot 301 y a révélé tout son potentiel, notamment en matière de fiabilité et de robustesse. Elle a tenu toutes  ses promesses en termes de vie à bord, d’habitabilité  et de qualité de fabrication. Nous sommes satisfaits d’avoir pu faire passer ce message.

C. Que vous inspire le démarrage international de cette voiture ?
O.G. Quelle que soit la région traversée dans laquelle est  commercialisé le véhicule, nous avons rencontré un vrai succès d’estime. Beaucoup de gens ne connaissaient pas encore ce modèle. Ils l’ont découvert grâce à cet évènement. Nous avons eu des retours très positifs qui nous permettent de rester optimistes, quant à la commercialisation internationale de ce véhicule et à son succès.

C. Justement, quel est votre ressenti sur la commercialisation de cette voiture dans le Royaume ?
O.G. Nous avons un partenaire (Peugeot Maroc ndlr) avec lequel nous entretenons d’excellentes relations et qui gère parfaitement bien l’ensemble de son activité au Maroc. Nous nous appuyons donc sur lui et pensons que l’ensemble du travail qu’il a effectué et les efforts déployés pour promouvoir ce véhicule attestent de son engagement et de sa confiance envers le produit. Ce partenaire a la volonté de réussir et de participer à la réussite commerciale des binômes 208 et 301. Deux véhicules qui seront les piliers de la réussite de Peugeot au Maroc.

 

 

SON PARCOURS
 Aujourd’hui, directeur marketing et communication de Peugeot Monde, ce quadra était parti pour être militaire. En effet, il est entré à l’Ecole supérieure militaire de Saint-Cyr en 1987. Puis, il prépare, en parallèle un DESS logistique à la Sorbonne. Ensuite, ce sera HEC pour un Master en Marketing, avant d’être repéré par Peugeot.

SON ACTU
La 301 de Peugeot vient d’arriver au Maroc après un périple de 10.000 km, appelé Route 301 qui s’est déroulé pendant près d’un mois sur des routes s’étendant de la Russie aux confins du Sahara. Les participants ont été accueillis avec les honneurs au sein du showroom de Peugeot au Maroc.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Parlement : des signes de vie

Article suivant

Une forte tête dès l’adolescence