Santé

OMS : Le coronavirus n’est pas aéroporté

Face aux inquiétudes de la population, et aux rumeurs publiées sur les réseaux sociaux, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a souhaité mettre les choses au clair. 


Le coronavirus n’est transmis que par contact avec des gouttelettes respiratoires de la toux ou des éternuements d’une personne malade et il n’y a aucune preuve de transmission par voie aérienne, confirme une étude publiée par l’OMS.

Après avoir analysé les modes de transmission du virus, « la contagion peut se produire par contact direct avec une personne infectée ou par contact avec une surface ou un objet qui a été utilisé », explique l’Organisation mondiale de la santé.

En outre, l’OMS prévient que les masques faciaux ne sont pas efficaces en tant que mesure de protection individuelle, car le coronavirus n’est pas en suspension dans l’air. « La transmission des gouttelettes se produit lorsqu’une personne qui est en contact étroit (moins d’un mètre) avec une autre qui présente des symptômes respiratoires (tels que la toux ou les éternuements) et est donc à risque d’exposer sa propre muqueuse (bouche et nez) ou ses yeux à ces gouttelettes respiratoires potentiellement infectieuses « , explique le rapport de l’OMS.

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

L’OMS souligne que l’utilisation d’équipements de protection individuelle, non seulement les masques, « est rationnelle » et que ces équipements sont réservés aux agents de santé. L’OMS continue de recommander que seules les personnes en contact direct avec des patients atteints du virus prennent les précautions nécessaires pour se protéger des gouttes respiratoires et des aérosols avec des équipements de protection tels que masques, lunettes, gants et blouses.

Les recommandations de l’OMS sont les suivantes: se laver les mains, maintenir une distance physique d’au moins un mètre ou un mètre et demi, éviter tout contact étroit et non protégé avec des personnes présentant des symptômes respiratoires ou de la fièvre, et nettoyer et désinfecter avec de l’eau de Javel ou d’autres produits désinfectants les surfaces potentiellement contaminées.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Groupe Bank of Africa : les bénéfices en hausse de 5% en 2019

Article suivant

Coronavirus : la mise au point du CHU de Marrakech