Tourisme

Onapar s’associe à Vichy SPA International

La filiale du groupe SNI envisage de mettre en place une plateforme hôtelière orientée santé et bien-être. Le tourisme médical connaît enfin l’arrivée d’acteurs de référence crédibles.


Alors que toutes les études montrent un important potentiel du Maroc en matière de tourisme médical, le secteur peine à décoller faute d’avoir de grands groupes intéressés. C’est peut-être le début de l’exploitation de cette niche avec le partenariat qui se prépare entre Onapar, et le français Vichy Spa international. L’objet de leur partenariat serait la mise en place d’une plateforme hôtelière orientée santé et bien-être. C’est en effet un tel investissement qui fait défaut au secteur du tourisme, notamment la niche médicale qui n’est toujours pas structurée autour d’une offre convenable. Pourtant, le marché existe avec une clientèle potentielle aussi bien européenne qu’africaine dans des segments comme le bien-être, mais également l’esthétique ou le dentaire.

Il convient de rappeler qu’Onapar est la filiale de la SNI en charge de grands projets immobiliers, comme la Cité des Arts actuellement en développement à Casablanca sur le terrain de l’ancien camp militaire situé au quartier Bourgogne ou encore Amelkis à Marrakech ou Bahia Golf Beach de Bouznika. Alors que Vichy, est un important acteur du tourisme médical, avec déjà une présence au Maroc. En effet, en partenariat avec la filiale de la CDG Sothermy, Vichy exploite les thermes de Moulay Yacoub non loin de Fès. C’est en effet, ce segment du tourisme thermal qui est son domaine d’activité de base, ce qui laisse penser que la collaboration avec Onapar pourrait aller dans ce sens. Mais pour le moment, les détails du partenariat avec Onapar ne sont pas encore rendus publics.

En revanche, à Moulay Yacoub, le partenariat de Vichy avec la CDG prévoit un investissement de 400 millions de dirhams avec l’objectif de construire de nouveaux thermes en remplacement de ceux qui datent de 1928. Dans une deuxième phase, il est également question de rénover les thermes plus récents construits, ceux-là, en 1997. Une unité hôtelière 4 étoiles est également à l’ordre du jour à partir de 2015.

 
Article précédent

Zellidja : L’Indien Braj Binani reprend les fonderies de plomb

Article suivant

Le Maroc, destination favorite des touristes espagnols