FerroviaireFlash-eco

ONCF : les retards de train, une fatalité ?

Le calvaire des usagers de l’Office national des chemins de fer (ONCF) continue.


Malgré les mouvements de colère des voyageurs ces derniers mois largement relayés sur les réseaux sociaux, à cause notamment des énormes retards, la situation n’a guère évolué. Ce matin du vendredi 26 octobre, encore, tous les voyageurs, travailleurs, professionnels et autres qui devaient se rendre à Casablanca, pour vaquer à leurs différentes occupations, ont dû prendre leur mal en patience. Deux heures de retard, minimum ! En effet, tous les trains au départ de Rabat à 8h02 ont été reprogrammés pour un départ prévu à 10h02, au grand dam de tous ceux-là qui avaient des rendez-vous professionnels importants et des vols à l’aéroport Mohammed V dans la matinée. Et tout cela sans explications crédibles, comme à l’accoutumée. Ainsi, ne pouvant se laisser faire et subir pour une énième fois encore le même traitement, les voyageurs ont laissé jaillir leur colère. Face à cette situation, et surtout pour contenir le ras-le-bol des usagers du train, l’ONCF a dû affréter des bus pour transporter ceux qui devaient rallier Casablanca. Et ce, après deux longues heures d’attente ! Même chaos à la gare de Mohammedia. Pour pallier le problème, l’Office a fait appel aux taxis blancs pour transporter les abonnés. Mais l’intervention de la police qui a immobilisé les taxis a compliqué davantage la situation. Il a fallu que le chef de gare s’en mêle pour que la situation se débloque. Ainsi, les voyageurs habitués à prendre le train à 07h15 pour arriver à 08h à Casa-Port n’ont gagné leur destination finale qu’à 10h20.

Selon les navetteurs, depuis le drame de Bouknadel, la cadence des retards s’est amplifiée. Certes, l’ONCF veille à distribuer des bulletins de retard, mais c’est le manque de communication qui irrite les voyageurs.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Louvre Hotels s’associe à H Partners pour renforcer sa présence au Maroc

Article suivant

inwi inaugure le plus grand centre gaming d’Afrique