Santé

Oncologie : l’infrastructure se renforce à Agadir

Longtemps à la traîne en matière d’offre de traitement du cancer, la région d’Agadir devra substantiellement rattraper son retard à partir de l’année prochaine.


Pas moins de trois nouveaux centres d’oncologie (dont deux totalement privés) sont actuellement en cours de construction à la capitale du Souss pour une capacité cumulée de plusieurs dizaines de lits qui viendront se rajouter aux 28 unités déjà existantes du Centre d’Oncologie d’Agadir relevant du ministère de la Santé, mais dont l’état de dégradation avancée (défaillances de l’équipement, absence de scanner, manque flagrant de médicaments adéquats…) fait grincer des dents les milliers de patients qui s’y déplacent annuellement de l’ensemble des provinces du Sud du Royaume.

Il s’agit principalement d’un centre d’oncologie en développement par le groupe Oncorad (un des premiers groupes privés opérant dans la santé au Maroc et qui s’est développé à partir de la Clinique Le Littoral à Casablanca) et qui devra accueillir ses premiers patients dès début 2020… mais également du service d’oncologie qui sera intégré au futur CHU d’Agadir dont la construction a été enfin lancée en fin 2018 après plusieurs années de blocage.

Lire aussi : Oncologie : CDG Private Equity dans le tour de table d’Oncorad

Cette future infrastructure publique dédiée au traitement du cancer aura une capacité de 26 lits (sur un total de plus de 800 lits pour l’ensemble des services de ce qui sera le 6ème CHU du pays). Enfin, un troisième projet de moindre envergure porté par des oncologues de la région d’Agadir, est également en phase de construction et devrait entrer en service début 2021.

Il est à rappeler que 1.600 cas de cancers sont enregistrés chaque année dans la région d’Agadir, dont une majorité de cas est observée aux niveaux des zones à forte activité agricole, en particulier Chtouka Ait-baha et Taroudant. Au niveau national, le cancer représente la deuxième cause de mortalité au Maroc et touche, chaque année, plus de 35.000 personnes.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La chaleur extrême règne dans le royaume

Article suivant

Il fait l’actu : Christophe Lumden, nouvel associé de PwC au Maroc