Électricité

ONEE : de nouveau dans le rouge !

L’Office national de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE) présente une fois de plus une situation financière fragile. Preuve en est le résultat déficitaire prévu de 1,11 milliard de DH après un bénéfice de 1,9 milliard de DH en 2018, indique L’Economiste dans son édition de ce mercredi 13 novembre.


La fragilité de la situation financière de l’ONEE s’est accentuée par la hausse du prix des combustibles à l’international : le cours du charbon a augmenté de 6% alors que celui du pétrole et du gaz naturel de 15%, précise le quotidien.

Lire aussi : L’ONEE veut racheter le gaz produit par Sound Energy à Tendrara

L’Office redoute également l’accumulation des impayés par les régies, les établissements publics et les collectivités locales. Des créances évaluées à plusieurs milliards de dirhams. Celles-ci se chiffraient à 3,5 milliards de dirhams en 2014. Dans sa feuille de route 2019-2023, l’Office table sur la «normalisation» des relations avec les distributeurs, l’appui de l’Etat pour la mobilisation de l’assiette foncière et son accompagnement dans le recouvrement de ses créances.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Driss Guerraoui : "Mettre les politiques de la concurrence au service de la démocratie économique"

Article suivant

Casablanca : Technopark et SAZ apportent leur soutien aux start-ups