Nomination

ONU : la Marocaine Najat Rochdi parmi les 20 femmes dirigeantes à suivre en 2021

Le Secrétaire général des Nations Unies a nommé 20 femmes à des postes de haute direction au cours de l’année 2020 et à suivre en 2021, selon ONU info. Parmi celles-ci, figure la Marocaine Najat Rochdi au poste de Coordonnatrice spéciale adjointe pour le Liban au Bureau du Coordinateur spécial des Nations Unies pour le Liban (UNSCOL).


Durant 2020, le Secrétaire général des Nations Unies a nommé 20 femmes à des postes de haute direction. Neuf d’entre elles ont été nommées à des postes dans des missions politiques ou de paix sur le terrain. ONU Info a présenté dans un focus « ces femmes dirigeantes à suivre en 2021 ». Sur ces 20 femmes, neuf sont originaires d’Afrique, sept des Amériques et des Caraïbes, trois d’Europe et une d’Asie.

Parmi celles-ci, figure la Marocaine Najat Rochdi qui avait été nommée en juin dernier par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, au poste de Coordonnatrice spéciale adjointe pour le Liban au Bureau du Coordinateur spécial des Nations Unies pour le Liban (UNSCOL).

Du Liban à Genève en passant par le Caire et des postes de responsabilité qui l’ont menée jusqu’aux lignes de conflits en République centrafricaine, au Cameroun et en Syrie, Rochdi fait partie de cette élite internationale qui brille par son engagement et par son action auprès de l’ONU au service du développement, de la paix et du règlement des crises humanitaires.  Un parcours riche au cours duquel cette fille de l’Oriental n’a jamais hésité à aller sur le terrain, à se jeter dans le feu de l’action et à agir lors des crises malgré les obstacles immenses au travail humanitaire.

Lire aussi|Le groupe Azura devient un champion de l’emploi

Selon ONU Info, Najat Rochdi a plus de 20 années d’expérience dans le développement et l’aide humanitaire ainsi que dans la coordination internationale en zone de conflit et de post-conflit, notamment dans le cadre de sa dernière affectation en tant que Conseillère principale auprès de l’Envoyé spécial pour la Syrie et Directrice de « Peer to Peer » au Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), à Genève.  Auparavant, elle a été Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général et Coordonnatrice résidente et humanitaire de la Mission de maintien de la paix des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA). Avant cela, elle était Coordonnatrice résidente et humanitaire au Cameroun et Directrice adjointe du bureau de représentation du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à Genève.  Rochdi est titulaire d’un doctorat en systèmes d’information de l’Institut national de statistique et d’économie appliquée (INSEA) de Rabat et d’un master en mathématiques et applications fondamentales de l’Université de Paris Sud 11.

Lire aussi|Abdou Diop: « Le Maroc a clairement une opportunité à travers la ZLECAf »

 
Article précédent

Replay. L’émission « Décryptage » du dimanche 3 janvier 2021

Article suivant

À vos CV ! Mazagan Academy recrute 60 jeunes de la région d’El Jadida