Industrie

Opérateurs marocains et espagnols planchent sur la coopération automobile


Des hommes d’affaires marocains et espagnols ont examiné, ce jeudi 29 octobre à Tanger, les moyens de renforcer leur partenariat dans le secteur automobile et les services liés à cette industrie.

Les échanges d’expériences et de points de vues se sont passés lors de la 6ème Rencontre maroco-espagnole sur l’industrie automobile, organisée par la Chambre espagnole de commerce et d’industrie de Tanger en coordination avec le ministère espagnol de l’Economie et de la Compétitivité ainsi que l’Office économique et commercial de l’Ambassade d’Espagne au Maroc.

La rencontre a connu une forte participation d’hommes d’affaires, d’acteurs économiques et d’investisseurs du Maroc et d’Espagne, intéressés par les domaines de l’industrie mécanique, du commerce et des services liés à l’industrie automobile. En tout, des acteurs économiques et des investisseurs des deux pays représentant près de 60 entreprises et d’associations professionnelles.

Mehdi Tazi Riffi, directeur général de Tanger Free Zone, a tenu à souligner l’importante évolution que connaissent l’industrie mécanique et les infrastructures portuaires et logistiques, notant que le succès des investisseurs internationaux a suscité l’intérêt des entreprises espagnoles désirant développer leurs projets au Maroc. «Tanger, avec ses zones franches et industrielles, est devenue une plateforme attractive pour les investisseurs étrangers, encouragés par les opportunités offertes par le Royaume en termes notamment d’infrastructures, de ressources humaines qualifiées et de climat d’affaires», a expliqué Tazi Riffi, qui a fait savoir que 80 entreprises opérant dans l’industrie mécanique sont installées au niveau de la zone franche de Tanger, réalisant 30 milliards de DH à l’export par an.

 
Article précédent

Sommaire Challenge 530

Article suivant

Lahcen Haddad rappelle aux étudiants le caractère névralgique de la formation