Pandémie

Opération de vaccination contre la Covid-19 : les premières sanctions tombent

Le ministère de l’Intérieur vient de prendre ses premières sanctions après le lancement de l’opération de vaccination contre le Covid-19.


Huit personnes non prioritaires ont bénéficié de la première dose du vaccin contre la Covid-19 au centre de vaccination « Anoual » de Taza, bien qu’elles ne remplissent pas les conditions spécifiant les catégories ciblées par la première phase de l’opération nationale de vaccination, a annoncé hier samedi 30 janvier le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué. « Suite à cet incident, un adjoint du Caïd en charge de la deuxième annexe administrative à Taza et un auxiliaire d’autorité ont été suspendus de leurs fonctions », indique le département d’Abdelouafi Laftit.

Lire aussi|Vers le triomphe de la vérité sur le Sahara Marocain

L’Intérieur a également décidé de mettre fin à la mission des personnes chargées d’enregistrement et de contrôle des catégories ciblées par l’opération de vaccination au centre « Anoual ». De même, une enquête a été ouverte pour élucider les tenants et aboutissants de cet acte et déterminer ses conséquences juridiques. Pour rappel, dans sa première phase de l’opération de vaccination contre la covid-19, la campagne cible les professionnels de la santé (âgé de de 40 ans et plus), les pouvoirs publics, les forces de l’ordre, les personnes âgées (75 ans et plus) et la famille de l’enseignement (personnes âgées de 45 ans et plus).

Lire aussi|Dakhla-El Guerguerat Grand Prix : une première étape sous le sceau du succès

 
Article précédent

Replay. L’émission « Décryptage » du Dimanche 31 janvier 2021

Article suivant

Émirats arabes unis : Voici les catégories d’étrangers qui pourront désormais facilement accéder à la citoyenneté