Business

Orobrique prend de l’avance sur ses concurrents

Alliant isolation thermique et acoustique, la nouvelle brique développée par Orobrique répond à un réel besoin du marché de la construction mais aussi à l’agressivité de la concurrence dans une filière qui a besoin de se refaire une petite santé. Au-delà, elle anticipe une réglementation en la matière prévue pour 2013. Détails. 


L

’innovation s’invite dans le secteur de la briqueterie. Orobrique lance un nouveau système constructif en terre cuite disposant d’attributs d’isolations thermique et acoustique. «Il s’agit d’une brique qui permet une véritable isolation thermique. Autrement dit, elle contribue significativement à l’amélioration du confort des habitations», explique Rachid Naanani, DG d’Orobrique. Pour résumer, il fera toujours bon vivre chez soi par rapport à l’extérieur. En plus, cette brique jouera également le rôle d’isolateur sonore épargnant aux habitants les désagréments des bruits du voisinage et garantissant l’intimité d’un foyer. «C’est une solution 100% marocaine. Même si c’est un système qui existe en Europe depuis plus de 50 ans, il avait quelques contraintes que nous nous sommes attelés à améliorer en lançant en 2011 un programme de R&D qui a abouti à l’enregistrement du brevet en juin 2012», avance le top management de la briqueterie. Nommée Kasbah Système, cette innovation a valu à la jeune société de matériaux de construction le prix de l’innovation dans sa catégorie aux Morocco Awards 2012.

Rachid Naanani, directeur général d’Orobrique.

Cette innovation vient à point nommé dans un secteur où la réglementation est en pleine mutation. En effet, le développement de l’arsenal de la réglementation thermique (RT) va bon train. Donc Orobrique anticipe la législation. «C’est en cette année 2013 que la promulgation de la réglementation thermique est prévue elle sera d’ailleurs appelée RT 2013», nous confie Rachid Naanani. Versant dans le même sens de la réglementation, Orobrique s’assure le leadership sur ce créneau grâce à son produit innovant. En termes de prix,  «le système Kasbah est plus viable économiquement», avance le top management en arguant que si un promoteur combinait des briques normales à un système d’isolation thermique et acoustique, cela lui reviendrait bien plus cher, avec des difficultés avérées en matière d’installation.

Il faut dire qu’en à peine trois ans après le démarrage effectif de la production, Orobrique a su rapidement se faire une place malgré la saturation de sa branche d’activité. C’est en 2008, que la société est née drainant un investissement de près de 300 millions de dirhams pour la mise en place d’une unité de production dans la région de Chaouia-Ouardigha d’une capacité de 1000 tonnes /jour, créant plus de 200emplois dont 130 emplois directs. Depuis le début, les gérants ont choisi une ligne de différentiation qui avait pour maitre mot l’innovation et la qualité. Un positionnement stratégique payant ! D’ailleurs, la jeune PME ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle promet de nouveaux produits pour 2014 sans pour autant ouvrir de nouvelles usines. En matière d’outil de production, Orobrique n’est pas dans une optique d’investissement. Du moins pour le moment.  «Nous travaillons déjà sur la rentabilisation de la capacité de production installée en diversifiant les gammes de produits puisque notre actuelle usine est multi familles», explique Rachid Naanani directeur général d’Orobrique. 

 
Article précédent

Voisinage: on choisit où l'on vit, pas avec qui

Article suivant

D’abord sévir !