Energie éolienne

Oualidia aura bientôt ses premiers parcs éoliens

Si pour l’ambitieux Plan énergétique marocain 2030, l’année 2016 est indéniablement celle du solaire par excellence avec l’inauguration en février de la première phase de la station Noor à Ouarzazate (la plus grande ferme solaire au monde au terme de sa dernière tranche), l’énergie éolienne ne sera pas non plus du reste. En effet, le Programme Eolien Marocain Intégré devra se renforcer au cours des prochaines semaines par l’annonce du closing financier de deux nouveaux parcs éoliens développés par le groupe français Innovent. Situés près de Oualidia, les deux projets disposent chacun d’une capacité de 18 MW et devront mobiliser un investissement global de près de 400 millions de DH.
Il faut dire que les équipes d’Innovent, qui a planté son étendard au Maroc en 2014, travaillent d’arrache-pied depuis plusieurs mois pour faire coïncider le closing financier (synonyme de bouclage du financement et du lancement imminent des travaux) avec l’évènement de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (plus connue sous le nom de la COP 22) qui sera organisée à Marrakech en novembre prochain. Grâce au soutien financier d’institutions financières de premier plan telle la BERD (Banque Européenne de Reconstruction et de Développement), qui en est à son deuxième concours financier pour des projets éoliens au Maroc (après le parc Khalladi, un projet près de Tanger conduit par le saoudien Acwa Power dont le closing financier a été annoncé en décembre 2015), le financement est aujourd’hui quasiment assuré.
Rappelons qu’Innovent est un acteur indépendant de développement et d’exploitation de projets d’énergies renouvelables. Outre la France où il a déjà érigé plus de 30 parcs, ce groupe développe actuellement plusieurs projets solaires et éoliens en Afrique notamment en Namibie, au Kenya, au Sénégal, en Angola et en Afrique du Sud. Plus particulièrement au Maroc, Innovent Maroc dispose d’un portefeuille de six projets éoliens totalisant 272 MW, dont deux grands sites de 100 MW chacun (l’un dans la périphérie de Safi et l’autre au nord d’Essaouira).

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

600 millions de DH pour Crédit Agricole du Maroc

Article suivant

Le Maroc exporte-t-il ses bidonvilles ?