AgricultureFlash-eco

Ouverture des 10èmes assises de l’agriculture à Meknès

Les 10èmes assises de l’agriculture ont choisi comme thème principal « l’attachement à la terre et le renforcement de la connexion à l’avenir ». Ce thème renseigne sur le rôle que doit jouer la politique publique agricole dans l’intégration des jeunes dans la résorption du chômage des jeunes et permettre une durabilité des actions d’investissement à travers un renouvellement générationnel des travailleurs de la terre et partant un attachement à la terre. Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhennouch, a affirmé que cette occasion constitue la 10ème année du démarrage du plus grand projet de développement du secteur agricole. Ce choix stratégique a réussi et les résultats sont là dans le domaine de l’emploi, des exportations, de la sécurité alimentaire et de la reforme institutionnel, avec un doublement de l’investissement à 105 milliards de DH et un doublement de la production. Le PMV a permis une croissance de 7% du PIB agricole, de 65% des exportations et un développement des régions au niveau de certaines filières agricoles. La carte institutionnelle a connu une transformation profonde à travers la création de plusieurs institutions publique et privées. Plus d’un million d’agriculteurs ont bénéficié de financements de leurs projets. L’agriculture solidaire a contribué au relèvement du niveau de la vie dans le monde rural. La production agricole céréales a atteint 98,2 millions quintaux et les autres filières ont enregistré des taux variant entre 37% et 55%.


Le Plan Maroc Vert (PMV) a atteint un âge où d’autres dimensions ont pris une importance particulière dans sa physionomie en renforçant les objectifs liés la valorisation de la production agricole. Cette dimension a donné lieu à une convergence entre le PMV et le PAI (Plan d’Accélération Industrielle) pour renforcer le sous-secteur de l’agroalimentaire et contribuer tout autant à la sécurité alimentaire qu’à l’amélioration de la balance commerciale dans sa composante liée aux aliments. Le PMV a aussi un bilan qui se traduit par une augmentation de la production et une diversification des exportations vers les marchés extérieures. La transformation a touché aussi les modes et la technologie utilisés pour moderniser le secteur et rentabiliser l’acte d’investir. La durabilité des activités a fait l’objet d’une attention particulière à travers les nouvelles techniques d’irrigation et l’utilisation des énergies renouvelables.

Les participants à ces assises ont débattu de deux thèmes ayant un lien direct avec les défis à relever par l’économie nationale et ce, dans le cadre de deux tables rondes. La première a été consacrée au « new deal agricole pour la jeunesse rurale » et la deuxième à la problématique de « l’innovation pour la « jeunesse pour trouver des solutions durables. » Ces deux thèmes montrent combien il est primordial de créer des liens solides entre la politique agricole et la politique de développement rurale. Tous les secteurs de l’économie et les départements ministériels sont dans l’obligation d’innover pour que la jeunesse puisse constituer une relève pour le maintien des activités et leur développement dans le monde rural.

 
Article précédent

SIAM : 1 400 exposants de 70 pays

Article suivant

5 000 bénéficiaires au Raid International de Solidarité