Pandémie

Reprise des vols internationaux : le Maroc négocie avec l’Union européenne

Après l’annonce de la réouverture de ses frontières aériennes et maritimes à tous les citoyens marocains (touristes bloqués à l’étranger, étudiants ou résidents à l’étranger et leurs familles) ainsi qu’aux citoyens d’autres nationalités résidant dans le Royaume, le Maroc initie des pourparlers avec l’Union européenne pour une ouverture plus large.


Le Maroc a décidé de rouvrir ses frontières aériennes et maritimes le 14 juillet à minuit, mais uniquement pour les citoyens et résidents étrangers souhaitant revenir dans le Royaume ou le quitter. Dans ce cadre, Royal Air Maroc va lancer un nouveau programme de vols spéciaux à compter de cette date. Elaboré en coordination avec les autorités marocaines, ce programme concerne un nombre limité de destinations, composé en partie de routes déjà desservies par la compagnie nationale. Mais si ce programme de vols spéciaux, au niveau des pays de l’Union européenne, ne va concerner que la France, la Belgique, la Hollande et l’Espagne et les citoyens marocains (touristes bloqués à l’étranger, étudiants ou résidents à l’étranger et leurs familles) et résidents étrangers souhaitant revenir dans le Royaume ou le quitter, les Marocains, actuellement non éligibles à ces conditions requises par les autorités marocaines, s’impatientent de pouvoir de voyager librement dans les 27 pays de l’UE. Cela ne devrait pas trop tarder. En effet, le Ministère des Affaires Etrangères est en discussion dans ce sens avec l’Union européenne.

Lire aussi|RAM : voici le nouveau programme des vols internationaux

L’enjeu de l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Union européenne fait beaucoup de bruit.  Mercredi dernier 1er juillet, les pays européens ont décidé de n’ouvrir leurs frontières qu’à quinze pays, dont quatre du continent africain. Une liste dont est présent le Maroc. Mais, depuis, la Belgique, l’Allemagne, la Tchéquie, Hongrie ont maintenu l’interdiction d’accéder à leurs territoires aux ressortissants marocains. L’Espagne qui a inclus le Maroc dans la liste des pays avec lesquels elle a ouvert ses frontières sur recommandation de l’UE, attend également la décision du Maroc d’ouvrir les siennes. Il faut dire que c’est le cas, pour d’autres pays européens.

Lire aussi|Air Arabia Maroc dévoile le programme de ses vols internationaux

 
Article précédent

Marché des voitures neuves au Maroc : un secteur en pleine convalescence

Article suivant

Coronavirus: 380 nouvelles guérisons vendredi 10 juillet à 18 heures, 15.328 cas cumulés