EnseignementFlash-eco

Oxford meilleure université au monde

Les universités britanniques et américaines mènent le bal des meilleurs établissements d’enseignement supérieur au monde. La prestigieuse université d’Oxford trône toujours au sommet du classement, suivie de l’autre université britannique Cambridge.


Dans le classement mondial des universités 2019, du Times Higher Education (THE) de 1 250 universités à travers le monde, il y a peu de surprises parmi les pays les plus représentés.

Néanmoins, de nouveaux entrants constituent les quelques exceptions intéressantes. Des cas surprenants qui indiquent que le progrès est en train de se faire une place dans des pays qui pourtant ont été touchés par un conflit ou ont souffert d’un manque d’opportunités, notamment l’Iraq, la Tanzanie et le Kazakhstan.

Le Maroc, dont le secteur de l’enseignement supérieur baigne dans une mare de problèmes et de sérieux dysfonctionnements, n’est nullement représenté dans ce classement !  Au dernier classement de Webomtrics 2017 (Ranking web of world Universities), les universités marocaines ont été également absentes dans le top 500. La première université marocaine, en l’occurrence Kadi Ayyad de Marrakech, figurait au 1994ème rang à l’échelle mondiale, sur 25.000 universités dans le monde.

Le classement

Le THE utilise cinq catégories pour évaluer les performances des universités : l’enseignement (environnement d’apprentissage) ; la recherche (volume, revenu et réputation) ; les citations (influence de la recherche) ; la dimension internationale (personnel, étudiants et recherche) ; et l’intérêt de l’industrie (transfert de connaissances).

Pour faire partie de la liste, les universités doivent avoir publié plus de 1 000 articles de recherche entre 2013 et 2017 – avec un minimum de 150 par an. Ces recherches doivent également être diversifiées, en effet si 80% ou plus se concentrent sur un seul domaine, une université peut être exclue de la liste.

Les universités qui obtiennent les meilleurs résultats sont celles qui peuvent attester d’un engagement envers les étudiants de premier cycle et de troisième cycle, d’une volonté quantifiable d’encourager les futures générations de dirigeants universitaires et d’une forte dimension internationale. Des relations solides avec l’industrie ainsi qu’avec d’autres universités sont également considérées comme des aspects très valorisés, de même que la réputation d’une institution parmi ses pairs.

L’année des premières fois

Les universités asiatiques ont toujours eu une forte présence dans les listes du Times Higher Education. Mais c’est la première fois qu’une université chinoise est en tête dans la région. L’Université Tsinghua a gagné huit places pour atteindre le 22ème rang, ce qui représente la plus forte ascension parmi les universités dans le top 30. Tsinghua est non seulement l’université asiatique la mieux classée, mais c’est aussi la première fois qu’elle surpasse l’Université de Pékin. Elle est maintenant classée en tant que « puissance internationale » par THE, après avoir occupé la catégorie « regional stars ».

Il y a 72 universités chinoises dans la liste, contre 63 dans l’édition précédente. Le Japon a dépassé le Royaume-Uni pour devenir le deuxième pays le plus représenté, avec 103 universités, contre 98 au Royaume-Uni.

L’Université de Baghdad apparaît pour la première fois dans la liste, bien que dans le classement des 801-1 000 écoles. L’Irak, la Jamaïque, le Kazakhstan, le Népal et la Tanzanie sont tous représentés sur la liste pour la première fois cette année.

Le top 10

  1. L’Université d’Oxford
  2. L’Université de Cambridge
  3. Stanford
  4. L’Institut de technologie du Massachusetts (MIT)
  5. L’Institut de technologie de Californie
  6. Harvard
  7. Princeton
  8. Yale
  9. L’Imperial College London
  10. L’Université de Chicago

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

L’État se tourne à nouveau vers les radars mobiles

Article suivant

Macron au Maroc pour inaugurer le TGV