E-paiement

Paiement électronique : la filiale de M2M Group se positionne

NAPS, la filiale de M2M Group a franchi toutes les étapes de certification pour devenir le premier établissement non bancaire à gérer les paiements électroniques. Agréé par Bank Al Maghrib pour opérer en tant que société de financement spécialisée dans la mise à disposition et la gestion de tout moyen de paiement électronique, l’entreprise devra toutefois attendre la publication des circulaires précisant le statut d’établissement de paiement. Ces circulaires sont au niveau du Secrétariat Général du Gouvernement. Il n’empêche que NAPS a pris les devants.


Les plateformes technologiques, dont elle fait partie, s’apprêtent à accueillir les volumes de transactions et les traitements issus des moyens et des canaux de paiement électronique. Dans ce sens, un pilote prévu en deux phases se déroule sur les trois premiers mois de l’année. Ainsi, la première phase porte sur les activités monétiques « usuelles ». La deuxième est consacrée aux activités monétiques « novatrices » qui regroupent les applications et services exclusifs de NAPS destinés à transformer l’usage des moyens de paiement électronique.

Cette stratégie de différenciation entièrement centrée sur les nouveaux usages de l’ère digitale s’inscrit pleinement au sein de l’orientation stratégique de Bank Al-Maghrib pour le développement de l’inclusion financière, l’adoption massive des moyens de paiement électronique et l’élargissement rapide des réseaux d’acceptation. Conçue au sein des prérogatives de l’agrément obtenu en 2013, la stratégie « Acquisition » de NAPS bénéficiera rapidement d’un développement optimal accéléré, selon le management de l’entreprise.

Rappelons que NAPS est un membre principal de Mastercard International, membre associé de Visa Inc. et filiale de M2M Group. Dès 2015, date de l’agrément octroyé par Bank Al Maghrib aux trois nouveaux acteurs pour exercer l’activité de switching et de compensation, NAPS a initié les démarches requises pour être interconnecté au réseau monétique national. Aujourd’hui, ce processus a été clôturé avec succès.

 
Article précédent

TAZAJ se sépare de ses franchisés

Article suivant

Servier Maroc : 20 ans déjà!