Industrie

Palmeraie Industries & Service met les bouchées doubles

Le groupe se dote d’une nouvelle stratégie baptisée « CAP 2020 », et entend se renforcer sur le marché national et en Afrique également. Palmeraie Industries & Service investira, ainsi, 3 milliards de DH sur les quatre prochaines années. par Roland Amoussou


Palmeraie Industries & Services consolide ses acquis. Le groupe de la famille Berrada Sounni dévoile sa nouvelle stratégie «CAP2020» et compte, en effet, miser 3 milliards de DH sur les quatre prochaines années pour développer ses activités tant au Maroc qu’en Afrique. Axée sur quatre piliers, «CAP2020» de Palmeraie Industries & Services permettra au groupe d’affirmer son ambition de devenir leader et un acteur de référence de l’industrie, de l’agriculture, de l’éducation et des mines. L’innovation prend une place majeure dans cette nouvelle vision. Elle est le levier de performance par excellence et s’exprime à travers l’investissement dans de nouveaux secteurs créateurs de valeur pour l’avenir et l’usage de nouvelles technologies de pointe. Grâce à cet investissement colossal, Palmeraie Industries & Services entend créer plus de 3000 emplois supplémentaires. Avec un chiffre d’affaires de près de 1,5 milliard de DH à fin 2015 et près de 3000 collaborateurs, le groupe Palmeraie Industries & Services compte aujourd’hui parmi les plus grands groupes marocains, et opère activement dans les secteurs stratégiques pour le développement du Maroc, à savoir l’industrie, l’agriculture, les mines et l’éducation. « Ce plan de développement CAP 2020 propose une stratégie et une approche pour créer des pôles d’excellence à même de répondre aux besoins de croissance du Maroc », souligne Saad Berrada Sounni, Président de Palmeraie Industries & Service. Ce nouveau plan est le fruit d’une volonté stratégique visant à renforcer la performance de chaque pôle d’activité à travers le partage d’expertise et le développement d’une organisation en réseau. Dans le détail, l’enveloppe de 3 milliards de DH sera répartie sur les quatre pôles d’activités du groupe. Palmagri, la branche du groupe qui s’occupe de tout ce qui concerne le secteur agricole, va bénéficier d’un investissement de 1,2 milliard de DH. Palmindus (Pôle Industrie) aura une enveloppe d’environ 800 millions de DH, et le reste sera réparti entre les pôles Education(Paledu) et Mines (Palmines) du groupe.

Passer à la vitesse supérieure
Selon Saad Berrada Sounni, l’ambition du groupe est d’investir dans des secteurs porteurs et de les doter de savoir-faire technique de haut niveau. «Nous voulons créer des pôles d’excellence à même de répondre au besoin de croissance de demain», soutient le top management. En clair, le groupe compte se renforcer sur chacune de ses branches d’activité. Ainsi, dans l’industrie, Palmindus qui porte les activités industrielles et de distribution de Palmeraie Industries & Services, va monter en charge sur les quatre prochaines années. Ce pôle intervient aussi dans le domaine de la menuiserie industrielle, à travers sa marque Bois&Co (portes, cuisines, mobilier etc.). Palmindus, dans sa vision à long terme, met l’accent sur une politique de diversification dans de nouvelles activités industrielles complémentaires à son activité principale, comme l’automobile. Ainsi, elle a démarré depuis avril, la production de feutrine et de mousse automobile destinées à l’usine Renault à Tanger. Dans le domaine agricole, Palmagri va également observer une montée en charge de ses activités grâce à la nouvelle stratégie. Dans l’agriculture, l’objectif du groupe est de se concentrer sur le marché des cultures à forte valeur ajoutée, notamment les fruits rouges et les palmiers dattiers. Une fois que l’amont agricole sera assuré, Palmagri entend se lancer vers la transformation, avec l’ambition de devenir un acteur majeur de son secteur. Le groupe nourrit aussi de fortes ambitions dans le secteur minier, avec son vaisseau amiral Palmines. Soulignons que cette entreprise du groupe Palmeraie Industries & Services a déjà lancé ses activités en 2015 avec un premier site de production de granulats, de concassage et de sable dans la région de Benslimane et de Benguerir. Le top management précise à ce sujet, que l’objectif est d’orienter son activité minière vers l’exploitation de gisements de métaux de base, et contribuer activement à la « Stratégie nationale de développement du secteur minier » qui vise à tripler le chiffre d’affaires du secteur d’ici 2025. Compte tenu de ses ambitions dans le secteur de l’éducation, Palmeraie Industries & Services dote sa filiale Palmedu de moyens suffisants pour réaliser les projets envisagés dans ce secteur. Il s’agit pour le groupe de contribuer au renforcement quantitatif et qualitatif de l’offre d’enseignement au Maroc. Sur le continent africain, il est question de passer à la vitesse supérieure. Pour rappel, Dolidol, la filiale du groupe spécialisée dans la literie est déjà présente en Côte d’Ivoire, et devrait démarrer ses activités dans une quinzaine de jours selon le top management. Palmeraie Industries & Services envisage également plusieurs projets d’acquisition, notamment en Afrique de l’Est..n

 
Article précédent

Afrique de l’Est : BMCE Bank décrypte les opportunités à saisir

Article suivant

Crédit conso : Attention aux clauses abusives