Spécial Auto Expo 2016

Panorama du secteur automobile

Devenu, au fil des éditions, un événement incontournable, une vitrine nationale pour la promotion du secteur automobile dans toutes ses composantes, Auto Expo a pour vocation de communiquer sur les enjeux actuels et les nouvelles tendances de l’industrie automobile. Une occasion également de faire l’état du marché à travers les chiffres.


LES INDICATEURS DE L’AUTO-EXPO 2016

Image 14

 

 

AUTO Expo promet cette année. Le public aura à découvrir plus de 300 véhicules, dont une trentaine sera dévoilée pour la première fois au Maroc.
Image 11

 

 

Pour cette édition 2016 du Salon, coïncidant avec le dixième anniversaire de l’événement, les organisateurs tablent sur 200.000 visiteurs avec des pics de 10.000 à 12.000 personnes le week-end.

Image 8

 

Pour cette 10e édition, les ambitions des importateurs-distributeurs sont plus importantes. Les professionnels espèrent écouler près de 10 000 unités pendant la période de l’Auto Expo (12 au 22 mai).

Image 12

 

 

L’un des points forts de cette vitrine de l’automobile réside dans les efforts sur les prix. En effet, les importateurs-distributeurs vont compresser les tarifs pour écouler le maximum d’unités et dépasser les performances de l’édition 2014. Selon plusieurs sources, les réductions vont aller de 10 000 jusqu’à 50 000 DH. Mieux encore, les établissements ont concocté des solutions assez attractives.

L’ESSENTIEL DU MARCHÉ

75 véhicules pour 1.000 habitants

Image 15

Le taux d’équipement des ménages reste encore faible au Maroc comparativement aux pays voisins. L’on est actuellement à 75 véhicules pour 1.000 habitants, alors qu’en Algérie et en Egypte, ce ratio est de 140 et 200. C’est dire qu’il reste donc un potentiel important pour ce secteur.

 

TENDENCE DU MARCHÉ À FIN AVRIL 2016

Image 16

 

Au terme des quatre premiers mois de l’année, le secteur automobile a commercialisé 47 920 véhicules, toutes catégories confondues, soit une hausse de 17,2% comparativement à fin avril 2015, selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules automobiles (AIVAM).

 

Image 21

Par segment, ce sont bien entendu les véhicules particuliers qui tirent le marché vers le haut, avec une croissance de 20,7% (44.527 unités).
3.393  véhicules utilitaires légers (VUL) vendus en recul de15,1% Le segment des véhicules utilitaires légers, campe dans l’attentisme, lourdement impacté par la mauvaise campagne agricole. Il affiche une baisse de 15,1% des ventes à 3.393 unités.

 

Dacia : 1ère de la classe

Image 17Par marque, Dacia reste de loin la marque la plus vendue au Maroc avec 13.436 véhicules vendus à fin avril, dont 13.105 véhicules particuliers. Derrière, la concurrence fait rage entre Renault et Ford avec des parts de marché respectives de 10% et 9,9%. La marque au losange a en effet commercialisé 4.724 véhicules sur les quatre premiers mois de 2016 (dont 4.410 VP), tandis que la marque américaine a écoulé 4.724 unités (dont 4.127 VP).

Image 18

Dans le segment de luxe, Mercedes avec 732 immatriculations et une progression de 11,59% est leader du trio germanique. Elle est suivie par BMW avec 703 unités vendues et une hausse de 7% à fin avril 2016. Audi pour sa part totalise 539 véhicules écoulés mais accuse une baisse de 9,72%.

 

88 unités Jaguar écouléesImage 22

La catégorie du grand luxe affiche des performances remarquables. Les importateurs de ces marques ont su atténuer l’effet de la taxe de luxe. C’est le cas de Jaguar qui a, à son actif, 88 unités soit un bond de 144,44%. Porsche a écoulé 33 voitures enregistrant une progression de 33,33%.

529 unités Land RoverImage 19

Dans le segment des 4×4, Land Rover a pu ratisser large avec la vente de 529 unités, soit une hausse de 28,09%

 

597  immatriculations FordImage 20

L’évolution du VUL reste à contre-courant des tendances du marché. Rares sont les marques qui réalisent des performances à l’image de Ford, leader de la catégorie avec 597 immatriculations et une croissance de 34,16%.
Fiat est deuxième affichant un volume de 444 unités mais consent une baisse de 27,92%. Hyundai est troisième avec 425 véhicules cédés et une régression de 24,24%. Elle est suivie par Mitsubishi qui dégringole à la quatrième place avec un volume de 405 unités et une baisse de 38,54%.
Toyota occupe le cinquième rang enregistrant 392 immatriculations, avec un recul de 33,22%. Renault est sixième avec 374 unités écoulées et un accroissement de 6,25%.

 
Article précédent

Pékin : Imposant cérémonial d'accueil réservé au Roi Mohammed VI

Article suivant

Le détail des 15 accords signés pour lancer le Partenariat Stratégique Maroc-Chine