Monde

Paris : un employé de la préfecture de police tue 4 collègues

Quatre policiers ont été tués jeudi à coups de couteau, à l’intérieur de la préfecture de police de Paris, par un employé qui a été ensuite abattu par les forces de l’ordre, une attaque inédite venue du sein même de l’institution.


L’agression s’est produite en début d’après-midi à l’intérieur de ce lieu emblématique, situé dans le centre historique de la capitale, près de la cathédrale Notre-Dame, qui regroupe plusieurs grandes directions de la police parisienne. Les enquêteurs explorent notamment la piste d’un conflit personnel, ont indiqué des sources concordantes.

L’assaillant, abattu dans la cour de la préfecture, travaillait à la Direction du renseignement de la préfecture de police, au service informatique, et il souffrait d’un handicap. « L’auteur présumé a commencé les faits dans son bureau puis il est sorti pour continuer son agression, dans d’autres endroits de la préfecture », a indiqué Loïc Travers, un responsable du syndicat Alliance police nationale, sur BFMTV.

« Employé modèle, sans histoire », l’agresseur avait « plus de 20 ans de maison », selon lui. En début d’après-midi, le lieu était placé sous haute sécurité: le périmètre était bouclé, une dizaine de camions de pompiers étaient sur place, ont constaté des journalistes de l’AFP. « Ça courait partout, ça pleurait partout », a témoigné à l’AFP Emery Siamandi, interprète présent à l’intérieur de la préfecture au moment de l’attaque. « J’ai entendu un tir, j’ai compris que c’était à l’intérieur », raconte-t-il. « Quelques instants après, j’ai vu des policières qui pleuraient. Elles étaient en panique ».

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui devait se rendre en Turquie, a repoussé son déplacement et s’est rendu sur les lieux. Il a été rejoint par le président Emmanuel Macron, venu « témoigner son soutien et sa solidarité à l’ensemble des personnels », le Premier ministre Edouard Philippe et la maire de Paris Anne Hidalgo.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le Maroc, premier importateur des dattes tunisiennes

Article suivant

Classement Choiseul 2019 : qui sont ces Marocains qui font partie du top 100 africain ?