Politique

Partis politiques : des ressources qui dépassent les 372 millions de DH       

Les dépenses des partis politiques ont plus que triplé en une année. Elles se sont élevées à 372,92 millions de dirhams (MDH) en 2015 contre 113,58 MDH en 2014 et 110,78 MDH en 2013, indique la Cour des Comptes qui note que 89,78% de ces dépenses ont été réalisées par huit partis au titre de l’année 2015, contre 91,11% une année auparavant.


Ces dépenses se répartissent entre celles dédiées à la campagne électorale pour un montant de 258,71 MDH, à la gestion pour un montant de 84,63 MDH (contre 86,91 MDH en 2014 et 85,63 MDH en 2013) et à l’organisation des congrès nationaux ordinaires pour un montant de 5,5 MDH, précise la Cour des Comptes qui vient de publier ses rapports concernant l’audit des comptes annuels des partis politiques au titre de l’année 2015 et la vérification des dépenses se rapportant à l’élection des membres de la Chambre des Conseillers à l’occasion du scrutin du 2 octobre 2015.

Ces dépenses concernent également la restitution des sommes indues ou non utilisées au titre des élections antérieures pour un montant global de 5,68 MDH, précisant que les partis concernés sont le Parti de l’Istiqlal avec 2,629 MDH, le Parti de l’Environnement et du Développement Durable (462.500 DH), le Parti Al Ahd Addimoqrati (140.697 DH), le Parti du Congrès National Ittihadi (327.915 DH), le Parti de la Liberté et de la Justice Sociale (1,027 MDH), le Parti Al Amal (1,091 MDH).

Par ailleurs, le parti de la Choura et de l’Istiqlal a restitué au Trésor durant l’année 2016 un montant de 129.413,24 DH relatif aux élections du 25 novembre 2011, alors que le parti des Néo-Démocrates a restitué 503.434,95 DH relatif aux élections du 4 septembre 2015.

En outre, certains partis ont procédé à la restitution au Trésor des montants déclarés non utilisés au titre du scrutin du 2 Octobre 2015 pour l’élection des membres de la Chambre des Conseillers, en l’occurrence le PJD avec un montant de 970.062,17 DH, le parti du Rassemblement National des Indépendants (903.294,27 DH), le parti du Mouvement Populaire (357.513,84 DH), le parti de l’Union Constitutionnelle (2.928,54 DH) et le parti Al Ahd Addimoqrati (610,05 DH).

 
Article précédent

Les Espagnols en tête des arrivées à Al Hoceima

Article suivant

Agriculture : le HCP prévoit un retour à la hausse