International

Patrick Buisson, ancien Conseiller politique de Nicolas Sarkozy : «J’ai tendance à considérer que les musulmans sont des êtres supérieurs»

Alors que le débat sur la place de l’islam dans la société française continue d’agiter les plateaux de télévision en France, le politologue et historien, Patrick Buisson, également ancien Conseiller politique de Nicolas Sarkozy,  n’y est pas allé par quatre chemins lors d’une récente sortie médiatique.


Invité sur BFM TV samedi dernier, Patrick Buisson, Ancien Conseiller Politique de Nicolas Sarkozy, a tenu un discours plutôt très tranché par rapport à la ligne traditionnelle de la Droite en France sur la question de l’islam.  « Je dis à mes amis de droite : ne vous laissez pas enrôler dans une croisade contre l’islam. Vous faites fausse route, ce n’est pas le bon chemin, c’est une erreur magistrale que nous paierons. Le problème, ce n’est pas tant l’islam que l’immigration. Il ne faut pas se tromper dans l’analyse », a-t-il soutenu.

Lire aussi| CPU : immatriculation des personnes assujetties à travers des réseaux de proximité à partir du 11 mai

Pour lui, ceux qui se trompent dans l’analyse seront responsables des grands malheurs qui pourraient arriver à la France dans les années à venir.  « L’islam n’est que le miroir de nos insuffisances et de nos démissions. L’islam nous renvoie à l’image de notre déclin et de notre décadence. C’est ça qui nous est insupportable », a affirmé Patrick Buisson. Sur le port du voile, l’ancien Conseiller politique de Nicolas Sarkozy a aussi une position très marquée.  « Nous sommes pratiquement la seule nation d’Europe où les signes religieux sont interdits dans l’espace public, pratiquement bannis. Je n’ai jamais été un laïciste forcené, je trouve qu’on pourrait manifester sa foi comme on l’entend », a-t-il confié. Il va d’ailleurs plus loin en affirmant qu’il a « plus de respect pour une femme voilée que pour une lolita en string de 13 ans ».

Lire aussi| Attijariwafa bank candidate au rachat de Union Bank of Nigeria

« J’ai plus de respect pour un musulman qui fait sa prière cinq fois par jour que pour les bobos écolos à trottinette. Je considère qu’en humanité, ils ne sont pas des êtres inférieurs, j’ai même tendance à considérer qu’ils sont des êtres supérieurs », a conclu Patrick Buisson.

 
Article précédent

Algérie : le Président ordonne la résiliation des contrats signés avec les sociétés marocaines !

Article suivant

Le Maroc lance un programme de bourses d’excellence destinées aux étudiants de pays subsahariens