Portrait

Patron et fermier, à ses heures perdues

 L’implantation du courtier français Meilleurtaux au Maroc, c’est lui. Yassine Lahlou a entamé sa carrière professionnelle au sein du groupe bancaire BMCE Bank. Après plusieurs années d’expériences enrichies dans le secteur de la banque, il décide de se lancer dans l’entrepreneuriat, et plus particulièrement dans la promotion immobilière. Il a désormais la mission de faire rayonner le courtier français sur le marché national, et même au-delà.  Par  roland amoussou


Yassine Lahlou,Directeur général de Meilleurtaux au Maroc

A 43 ans, ce natif de Kénitra prend les rênes du groupe français Meilleurtaux au Maroc. Il aura la lourde tâche de développer l’entreprise au Maroc, dans un marché dominé déjà par Capfi, une autre entreprise française. Mais, ce défi n’inquiète surtout pas Yassine Lahlou. Car, le jeune patron a les épaules bien larges. Dynamique et rompu à la tâche, il a bâti l’essentiel de sa carrière au sein du groupe FinanceCom du Président Othman Benjelloun. Né à Kenitra le 22 mai 1972, Yassine Lahlou a passé toute son enfance à Casablanca. « J’ai eu une enfance heureuse avec des parents aimants et une belle complicité avec mon frère et ma sœur », se souvient-il. Il a fait ses études primaires à l’école Bizet. Il enchaîne ensuite avec les études secondaires au lycée Lyautey. A l’âge de 16 ans, il s’envole pour la Belgique pour aller vivre avec ses parents à Bruxelles. Il poursuit donc ses études, et décroche le baccalauréat en 1990 au lycée français de la capitale belge. Pour ses études universitaires, Yassine Lahlou choisit Paris. «J’ai fait la première partie de mes études à la Sorbonne, à Paris, puis après une expérience en salle des marchés à la Banque Rothschild, je suis allé faire un MBA à Georgetown University à Washington DC », précise-t-il. Après son parcours universitaire, il choisit de rentrer au bercail. Yassine Lahlou entame sa carrière professionnelle au sein d’un grand groupe bancaire de la place (BMCE Bank).

Une riche expérience professionnelle

« J’ai participé à la création de la Holding Finance.com. Mais l’expérience professionnelle qui m’a le plus marqué, est sans aucun doute l’appel d’offre pour la deuxième licence GSM, lors de mon passage à Finance.com », se réjouit le jeune patron. «Ce fut la période la plus intense de ma carrière. Nous étions une petite équipe, soudée et passionnée qui, sous l’impulsion de notre Président Othman Benjelloun, a gagné l’appel d’offre qui a débouché sur la création de Méditel», poursuit-il, avec fierté. Yassine Lahlou aime la stabilité, il décide donc de se marier. Nonobstant une brillante carrière dans le secteur bancaire, il ne peut résister à son rêve: devenir lui-même patron de sa propre entreprise. Il prend alors le défi à bras le corps et décide de franchir le pas en se lançant dans l’entrepreneuriat. « J’ai toujours voulu devenir chef d’entreprise. Alors j’ai créé une entreprise de promotion immobilière avec des partenaires internationaux pour développer une marque dans la classe moyenne. Ayant eu une première expérience au sein d’un grand groupe bancaire, je l’ai mise à profit dans ma démarche commerciale lorsque je développais mes projets immobiliers », explique Yassine Lahlou. Mais ce qu’il faut savoir aussi, c’est que quand vous manquez le jeune patron à son bureau, et que la raison de cette absence n’est pas un rendez-vous d’affaires, alors, il ne faut pas aller le chercher à deux endroits : il est forcément dans sa ferme. Une passion qui l’occupe à ses heures perdues. «Je suis agriculteur, je gère une ferme d’agrumes et j’aime ça », confie-t-il d’ailleurs. Déterminé à proposer ses services dans le secteur immobilier, il était donc impératif pour lui de trouver le partenaire idéal. Il jette son dévolu sur le français Meilleurtaux, une société de courtage en prêt immobilier et comparateur de crédits immobiliers. Après une longue période durant laquelle les deux parties ont rencontré les banquiers, les promoteurs immobiliers et après avoir étudié le marché marocain en faisant une étude de marché sur 500 personnes bancarisées, les équipes de Meilleurtaux ont finalement jugé que le système bancaire marocain était performant, que le marché immobilier avait un potentiel important et que les clients étaient prêts pour ce type de service. La collaboration prend la forme d’une coentreprise détenue à hauteur de 51% par le groupe français et le restant lui revenant. Le lancement officiel de l’implantation du courtier français a été fait à Casablanca le 20 octobre 2015, avec l’ouverture d’une agence, avec un investissement de 5 millions de DH. «C’est la première sortie à l’international de ce courtier français», a tenu à préciser Yassine Lahlou lors de la conférence de presse. Avec un marché marocain de la promotion immobilière très porteur, Meilleurtaux affiche de grandes ambitions. «Nous étudions dès maintenant d’autres développements et implantations», révèle d’ailleurs le directeur général de la filiale marocaine du courtier français.

BIO EXPRESS

1972: Naissance à Kenitra
1990: Obtention du baccalauréat  au lycée français de Bruxelles
1991: Entame des études universitaires à la Sorbonne
2015: Directeur général de Meilleurtaux au Maroc

 

 
Article précédent

Production historique de dattes grâce au Plan Maroc Vert

Article suivant

«La seule issue possible pour la Samir, c’est qu’elle paie ses dettes à l’État marocain»