International

Pays-Bas. Le Premier ministre néerlandais dans le collimateur de la «mafia marocaine» ?

Mark Rutte, Premier ministre du Pas-Bas, qui a renforcé la répression du crime organisé depuis l’assassinat d’un journaliste d’investigation, aurait été pris en filature par des hommes liés à la mafia marocaine, communément appelée « Mocro Maffia », selon le quotidien populaire De Telegraaf.


Mark Rutte, qui avait jusqu’ici l’habitude se balader à vélo, arrivant sur son deux-roues à des rendez-vous avec le roi des Pays-Bas et des responsables internationaux, va devoir être plus vigilant, selon De Telegraaf.

D’après ce quotidien néerlandais, la police néerlandaise a relevé le niveau de sécurité autour de l’homme politique craignant qu’il puisse être la cible d’un enlèvement ou d’une attaque par des trafiquants de drogue.

Cette menace contre Mark Rutte fait suite à un engagement du gouvernement à réprimer le crime organisé après le meurtre d’un journaliste d’investigation en juillet.

Le Premier ministre néerlandais a été pris en filature par un gang de trafic de drogue notoire surnommé la «Mocro maffia» a rapporté le quotidien populaire. Le gang est surnommé ainsi car ses membres sont majoritairement d’origine marocaine et antillaise, précise le journal.

Des agents de police des services de sécurité royale et diplomatique néerlandais ont été affectés à la protection de Mark Rutte avec des «mesures visibles et invisibles», selon De Telegraaf.

Lire aussi | Laâyoune. Le Pr Jaâfar Heikel donne le premier cours de la faculté de médecine

 
Article précédent

Laâyoune. Le Pr Jaâfar Heikel donne le premier cours de la faculté de médecine

Article suivant

Après les propos de Macron sur « le système politico-militaire algérien », l’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris